Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Avec Beam, Sonos trouve sa voix. Et même ses voix.

7 juin 2018 – Après la Playbar et la Playbase (chacune 799€), Sonos vient de dévoiler une nouvelle barre de son, la Beam. De plus petit format (65 cm de long pour 10 de haut et 7 de profondeur), elle est aussi moins chère: 449€. Certes, elle reste plus coûteuse que pas mal d’autres solutions proposées par les traditionnels grands noms de l’audio-vidéo, mais… c’est du Sonos. Et l’entreprise américaine a acquis une expertise qui la positionne à part. Notamment en termes de longévité de ses produits. A l’époque de l’obsolescence programmée, la caractéristique vaut d’être soulignée! Non seulement les appareils semblent conçus pour traverser le temps sans trop en souffrir, mais les nouveaux modèles cohabitent avec les plus anciens sans problème apparent. Une approche que l’on voudrait trouver chez d’autres fabricants!

Mais, à part sa taille et son prix, qu’est-ce qui rend la Beam différente? La première différence vient de l’entrée pour le son du téléviseur. Elle n’est plus en optique comme sur la Playbar et la Playbase, mais en HDMI. Et là, Sonos réunit les fonctions ARC et CEC. Pour rappel, l’ARC permet à un seul câble de faire circuler le son dans les deux sens. Le CEC, lui, permet de contrôler un périphérique avec la télécommande d’un autre et inversement. En début de présentation de la Beam, les responsables de Sonos ont dévoilé deux petits films se moquant gentiment de cette multitude de commandes à distance que l’on trouve généralement dans les salons (TV, lecteur Blu-ray, ampli audio-vidéo, etc.) et dont la maîtrise est souvent l’apanage d’une seule personne au sein du foyer familial. Message subliminal: la Beam a vocation à corriger cette situation.

Comment? Par la voix, au travers de cinq micros intégrés. Et là, les responsables de Sonos n’entendent ni créer un nouveau standard, ni se laisser enfermer dans un seul écosystème. « Nous avons l’ambition de supporter tous les systèmes d’assistance vocale du monde entier » a souligné Patrick Spence, le PDG de Sonos. En pratique, la Beam est compatible AirPlay 2 (donc pilotable via Siri) et Amazon Alexa. Pour Google Assistant, la patience est encore de rigueur, mais c’est également prévu.

Il faudra évidemment attendre sa disponibilité (annoncée chez nous pour le 17 juillet) pour juger de son fonctionnement et de ses qualités acoustiques, mais les ingénieurs de Sonos ont apparemment mis au point une partie logicielle « à la Trueplay » pour calibrer la barre de son aux particularités physiques de la pièce où elle est installée. La Beam, disponible en blanc ou en noir, contient cinq haut-parleurs et, sur sa face supérieure, des touches sensitives pour le réglage des fonctions de base (volume, lecture, pause, coupure des micros).

Une Réponse à Avec Beam, Sonos trouve sa voix. Et même ses voix.

  1. Pingback: Le Sonos Amp est compatible Airplay 2 - CyberNews | CyberNews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Catégories