Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Baisse des ventes de smartphones

Les chiffres que vient de publier le bureau d’études Gartner sont sans appel: ils montrent une baisse des ventes de smartphones dans le monde au quatrième trimestre 2017. Une tendance inédite depuis près de 15 ans… (même si, au total de l’année 2017, les ventes ont progressé d’un peu plus de 2,5% par rapport à 2016).
A la veille de l’ouverture de cette grand-messe de la téléphonie mobile qu’est le Mobile World Congress, voilà qui risque de faire jaser. Car cette situation peut donner lieu à plusieurs observations et explications.

Recul des leaders
On note tout d’abord que Samsung et Apple, les deux leaders, voient leurs ventes diminuer: -4 millions d’unités chez Apple, – 2,5 millions chez Samsung. Dans le même temps, ces reculs n’entrainent pas une baisse de leurs parts de marché respectives. Au contraire: celle de Samsung progresse de 0,4%, celle d’Apple de 0,1%. L’explication vient de la ligne « Others »: les ventes des fabricants situés au-delà de la 5e place (on y trouve Acer, Alcatel, Archos, Asus, HTC, Lenovo, LG, Motorola, Nokia, Sony, Wiko, etc.) ont chuté de 195 à 163 millions, environ, soit davantage que les deux leaders.

Derrière Samsung et Apple, on note la présence de trois fabricants chinois. Positionné à la quatrième place, Xiaomi enregistre la plus belle progression, notamment grâce à ses bons résultats en Asie. L’ambitieux Huawei complète le podium, mais reste à bonne distance du second.

On sait qu’Apple ne court pas derrière les parts de marché: pour le géant californien, c’est la marge bénéficiaire qui compte et sur ce point en tout cas, les choses continuent à bien se passer pour lui, même s’il enregistre une baisse des ventes. Mais la montée en puissance de ses poursuivants et l’absence d’unanimité derrière l’iPhone X doivent sonner comme un avertissement.

Le gros problème des smartphones aujourd’hui, c’est la difficulté de les différencier (surtout dans l’écosystème Android, qui représente près de 86% du marché) et de constater de réelles, spectaculaires et utiles évolutions entre deux générations. Le consommateur en tire les conclusions logiques et ne rachète plus un nouveau smartphone chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Catégories