Catégories
Actualité Android GSM iPhone Microsoft MWC Nokia Smartphone Windows Phone

Nokia 2: un retour alliant nostalgie et modernité

Autrefois synonyme de téléphone mobile, Nokia s’était effondrée dans les mois qui ont suivi le lancement du premier iPhone. On connaît la suite: l’entreprise finlandaise se divise en deux entités, conserve celle qui est spécialisée dans les réseaux (c’est LE Nokia actuel) et cède son activité de terminaux téléphoniques à Microsoft. Toujours dirigée à l’époque par le fantasque Steve Ballmer, cette dernière s’avèrera incapable de redresser la barre et de profiter d’un label aussi puissant. Cet épisode est aujourd’hui de l’histoire ancienne: Nokia a récupéré le droit de produire des téléphones mobiles. Mais comme elle n’est plus prête à investir dans ce secteur, elle a cédé pour dix ans (bail reconductible) les droits d’utilisation de sa marque à une entité finlandaise, HMD, dont une grande partie de l’équipe est composée « d’anciens » de chez Nokia. Les appareils sont produits en Asie dans les usines de Foxconn. Et ils arriveront dans les magasins de Belgique aux environs de mai/juin. Quatre modèles pour commencer.

Nokia 2: un retour alliant nostalgie et modernité
Les nouveaux smartphones labellisés Nokia ne tourneront plus sous Symbian, ni sous Windows Phone. Comme la majorité des acteurs actuels, ils utiliseront Android. Avec cependant une différence majeure: là où (presque) tous les autres fabricants personnalisent ce système d’exploitation avec une surcouche propre à leurs produits, HMD a choisi d’appliquer Android tel que conçu par Google. « Cela nous permettra notamment d’offrir les mises à jour beaucoup plus vite » précise Stefan De Clerq, directeur général de la filiale Benelux de HMD Global Oy. Les trois premiers smartphones  – Nokia 3, Nokia 5 et Nokia 6 devraient être respectivement commercialisés aux environs de 150, 200 et 250 euros. Des prix qui se situeraient dans la fourchette plébiscitée par 50% des consommateurs. Sous réserve d’un véritable test d’utilisation, ils semblent aussi particulièrement « doux » au vu de la finition des modèles, de leurs caractéristiques annoncées… et de la célébrité de la marque.

Mais Nokia va aussi se distinguer en lançant une version réactualisée de l’un de ses appareils mythiques, le 3310. Bien vu, à l’heure où le vintage a la cote (voir l’exemple de la Classic NES mini de Nintendo)! Il sera proposé en noir, jaune, rouge et gris et devrait arriver chez nous sous la barre des 60 euros (le prix initialement évoqué – 49€ – était à comprendre « hors taxes »). Précision importante: il ne s’agit évidemment pas ici d’un smartphone, mais d’un simple GSM – comme le 3310 original – doté d’un écran QVGA polarisé et incurvé de 2,4 pouces, d’un design affiné, etc. Enorme atout face à ces smartphones qui doivent être rechargés quotidiennement: l’autonomie atteindrait plus de 22h de temps de parole et jusqu’à 31 jours (!) en veille.

Catégories
Actualité Alcatel Android Apple BlackBerry Galaxy GSM HTC Huawei Huawei Watch LG Electronics MediaPad Microsoft MWC Nokia Samsung Smartphone Smartwatch Sony Tablette

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Mobile World Congress!

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Mobile World Congress! Que faut-il attendre de l’édition 2017 de la grand-messe de la téléphonie mobile? On sait déjà que Samsung n’y fera pas d’annonce majeure. Refroidi et étonnamment discret depuis la catastrophe du Galaxy Note 7 – sans parler des ennuis judiciaires de Lee Jae-Yong, de facto leader du conglomérat sud-coréen et qui est accusé de corruption et de trafic d’influence -, l’entreprise de Séoul profitera seulement de la présence massive de la presse à Barcelone pour dévoiler une courte séquence vidéo de présentation et annoncer la date de sortie officielle du Galaxy S8 (ce serait le 18 avril). Une façon comme une autre de créer le buzz… tout en affaiblissant l’impact des annonces de la concurrence. Et il y en aura! Même si, comme d’habitude, Apple sera aux abonnés absents, Huawei, LG, Nokia, Sony, Alcatel et quelques autres devraient suffire à assurer le succès de l’événement espagnol.

HTC pense à la réalité virtuelle
Aucun lancement majeur ne devrait venir de HTC lors de cette édition du MWC. A côté d’une possible évocation d’un futur smartphone novateur qui pourrait s’appeler Ocean, elle devrait d’abord et surtout permettre au fabricant asiatique de mettre en avant son U Ultra et son système de réalité virtuelle, le Vive, pour lequel plusieurs accessoires seraient dévoilés.

Le rouleau compresseur Huawei continue sa route
Huawei va-t-il déjà présenter une grosse nouveauté après le Mate 9… qui vient à peine de sortir? Selon plusieurs fuites, le P10, le P10 Plus et, peut-être, le P10 Lite seraient au menu de la conférence de presse prévue pour la veille de l’ouverture. Mais on évoque aussi une tablette, – MediaPad T3 – qui viendrait renforcer les ambitions de l’entreprise chinoise sur le marché en général et face à Samsung, en particulier, et une Watch 2 tournant sous Android Wear 2.0 qui pourrait être davantage orientée sport. Selon son propre planning, Huawei devrait dépasser Apple et s’emparer de la deuxième place mondiale de la téléphonie mobile d’ici la fin de l’année et viser la place de numéro un avant le 31 décembre 2020.

LG G6. Et pour le reste…?
LG tente de créer du buzz autour du G6 qui, c’est confirmé, sera dévoilé au MWC. Mais comme le concurrent de Samsung ne veut pas trop en dire sur l’appareil lui-même, il met l’accent sur la nouvelle version de son interface mobile: UX 6.0. « Celle-ci a été optimalisée afin de pouvoir exploiter totalement le grand écran 5,7 pouces QHD FullVision (2.880 x 1.440), au format d’image 18:9, qui couvre la quasi-totalité de la face avant de l’appareil, annonce officiellement LG. Les dimensions du smartphone ont été pensées de manière ergonomique pour garantir un grand confort et une compatibilité optimale avec les contenus numériques actuels et futurs. » L’écran serait donc grand, mais sans que cela entraîne un appareil de taille importante – grâce au format de l’écran -, ce qui permettrait une utilisation d’une main. Il semblerait que le G6 dispose de deux capteurs photo à l’arrière où ils seraient rejoints par le capteur d’empreinte et qu’il soit résistant à l’humidité. Il devrait tourner sous Android 7 (Nougat). Il est aussi possible que LG élargisse son offre en termes de smartwatches.

Nokia, le retour
Après son catastrophique rachat par Microsoft, la marque Nokia va officiellement revenir sur des smartphones. D’anciens salariés de l’ex-géant finlandais, réunis au sein de HMD, ont racheté les droits d’utilisation de la marque mythique. Après le lancement d’un premier modèle en Chine, l’entreprise devrait profiter du MWC 2017 pour présenter plusieurs smartphones tournant sous Android dont un, le P1, suscite l’intérêt. Il serait équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 835, de 6 Go de Ram, d’une mémoire interne qui pourrait atteindre 256 Go (!), d’un capteur photo 22 mégapixels, d’un écran  5,3 pouces, d’un capteur d’empreinte digitale,… Mais à ce stade, tout ceci n’est encore que rumeurs.

Un gros coup de Sony?
C’est le lundi 27 que Sony tiendra sa conférence de presse au MWC. Que peut-on en attendre? Les rumeurs évoquent pas moins de quatre ou cinq nouveaux smartphones. L’un d’eux pourrait être le Xperia X2, un modèle doté d’un écran 5,5 pouces avec affichage 4K et processeur Qualcomm Snapdragon 835.

TCL = Alcatel ET BlackBerry
S’il ne constitue pas un acteur de poids, surtout à l’échelle belge, Alcatel devrait s’attirer son instant de gloire à Barcelone: plusieurs nouveaux smartphones devraient être présentés dont un modèle « modulaire: sa partie arrière pourrait être remplacée pour privilégier tel ou tel aspect. On évoque notamment un module JBL pour offrir un son supérieur. TLC, la maison-mère d’Alcatel, devrait aussi présenter un autre smartphone tournant sous Android 7: le BlackBerry Mercury (appellation provisoire; tout comme DTEK70). A l’image des BlackBerry de la grande époque, il devrait comporter un clavier alphanumérique complet au bas de la face frontale.

 

 

Catégories
Actualité Apple Economie Google GSM IFA iPhone Lenovo Microsoft Samsung Smartphone

L’hommage (in)volontaire (???) des concurrents

Samsung, depuis plusieurs mois, et Microsoft, plus récemment, ont choisi de critiquer/se moquer d’Apple au travers d’une série de spots diffusés sur YouTube.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=w0pjD4qpIpg

Par cette stratégie, les deux entreprises entendent souligner les faiblesses des produits de l’entreprise américaine et faire entendre leurs atouts. C’est de bonne guerre et c’est peut-être utile pour le consommateur même si l’on sait que la publicité comparative est rarement complète. Mais est-ce vraiment adroit? Est-il judicieux d’évoquer un concurrent dans sa propre campagne de communication? N’est-ce pas se positionner de facto comme le challenger? Surtout quand l’on est soi-même un géant…

L’exemple semble donner des idées à d’autres. Voici quelques jours, Apple a envoyé cette invitation à la presse pour un événement du 9 septembre au cours duquel le probable iPhone 6 et peut-être l’iWatch – voire d’autres produits ou services – devraient être dévoilés.

Apple - Wish we could say more

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis, Lenovo a réagi avec ce message visant à souligner sa propre présentation du nouveau Vibe X2, prévue dans le cadre du salon berlinois IFA.

Lenovo Vibe X2

Certes, l’humour est au rendez-vous. Et on peut imaginer que, comme d’autres, Lenovo va présenter un smartphone avec des caractéristiques supposées de l’iPhone 6: écran en cristal de saphir, système de paiement NFC, etc. Mais là encore, quelle est l’entreprise qui sort gagnante: celle qui « vit sa vie » de son côté ou celle qui s’appuie sur l’impact médiatique de l’autre pour tenter de faire parler d’elle?

Catégories
Actualité Enquête GSM Internet Samsung Smartphone Tablette Télévision

Les Belges communiquent le plus fréquemment avec leur entourage direct par téléphone et SMS

Même s’ils utilisent des appareils électroniques ou domestiques 7,7 heures par jour – utilisation professionnelle non comprise – les ménages européens sont plus proches qu’ils ne l’ont jamais été, révèle une étude européenne publiée aujourd’hui par Samsung Electronics. Ce sondage montre que les conversations téléphoniques (81 %) et les SMS (74 %) sont les plus utilisés par les Belges pour communiquer avec leur famille et leurs amis, suivis des conversations en tête-à-tête (70 %), des e-mails (46 %) et des réseaux sociaux (23 %).

L’indice Samsung Techonomic, lancé en partenariat avec Ipsos Mori, offre une image globale de la manière dont nous vivons, achetons et nous connectons. Il montre entre autres qu’un ménage possède en moyenne 18 appareils électroniques (dont 2 télévisions et 2 téléphones portables)  et que les consommateurs belges utilisent le plus fréquemment leur téléphone mobile – outre pour passer des appels – pour envoyer des SMS (86 %), prendre des photos (34 %) et surfer sur Internet (24 %).

Les familles seraient plus proches que jamais grâce à la technologie
La technologie nous rend-elle anti sociaux? Selon l’étude commanditée par Samsung, ce n’est pas forcément le cas. Près des deux tiers (64 %) des sondés pensent que la technologie (comme les les téléphones portables, les réseaux sociaux, les e-mails, etc.) les a « rapprochés » de leur famille au lieu de les isoler.

Toutefois, le canal de communication a significativement changé :
– Alors qu’il y a 20 ans, la lettre manuscrite, la carte postale ou la conversation en tête-à-tête étaient les moyens de communication les plus utilisés, aujourd’hui les appels via des téléphones portables, les SMS, les messages instantanés et les réseaux sociaux sont aussi populaires que les conversations en tête-à-tête !

– La majorité des Belges communique avec son environnement direct par téléphone (81 %) et SMS (74 %), puis en conversant en tête-à-tête (70 %), par e-mail (46 %) et via des réseaux sociaux (23 %). Les appels vidéo (6 %) et les messages instantanés sur des appareils mobiles (9 %) gagnent clairement en popularité par rapport aux cartes postales (2 %) et aux lettres manuscrites (1 %), y compris auprès des Belges les plus âgés.*

– En Europe, un tiers (36 %) des parents communiquent avec leurs enfants par SMS, 29 % par e-mail et 15 % via des appels vidéo, tandis que les enfants communiquent 85 % du temps avec leurs parents en les appelant.
Enquête Samsung 2014
Outre la communication, les appareils électroniques et domestiques sont les plus fréquemment utilisés pour les divertissements :

– Près des deux tiers des sondés (62 %) déclarent qu’ils ont déjà joué à un jeu ou téléchargé une application de divertissement ; un tiers (35 %) regarde régulièrement la télévision via Internet et 28 % lisent des livres, des journaux et des magazines sur leur tablette.

– Les Belges utilisent le plus fréquemment leur téléphone portable pour envoyer des SMS (86 %), prendre des photos (34 %), surfer sur Internet (24 %), envoyer des e-mails (23 %) et vérifier les sites de réseaux sociaux (21 %). Les hommes belges sondés utilisent également leur téléphone portable pour des applications (20,5 %) et l’e-banking (10,8 %), tandis que les femmes l’utilisent pour les réseaux sociaux (24,6 %), les moteurs de recherche (8,7 %) et l’enregistrement de vidéos (4,1 %).

– Lorsqu’ils utilisent des appareils pour regarder la télévision, des vidéos et des films, les sondés européens le font en moyenne une heure et huit minutes par jour. Par ailleurs, ils consacrent une heure et quatre minutes au téléchargement de films, 55 minutes à l’écoute de musique en ligne et 49 minutes au téléchargement de musique.

Autres informations intéressantes :

* Chaque année, les ménages européens dépensent en moyenne 573 € pour des ordinateurs fixes et portables, 512 € pour des télévisions, 390 € pour des équipements de cuisine, 385 € pour des équipements de nettoyage et 224 € pour des téléphones portables.

* Une nouvelle tablette est généralement achetée pour être offerte en cadeau. En revanche, nous achetons une nouvelle télévision et un nouveau téléphone portable parce que nous voulons de meilleures performances ou parce que l’appareil actuel ne fonctionne plus bien. Les consommateurs acquièrent également un nouvel appareil mobile parce qu’ils en veulent un qui soit plus léger.

* La technologie a également un impact sur les relations ; les sites de réseaux sociaux nous aident à communiquer plus avec ceux qui nous sont chers. Toutefois, 7 % des sondés ont déclaré avoir déjà rompu au moyen d’un SMS, 17 % par téléphone et 3 % avec un e-mail.

* 17 % des femmes jouent quotidiennement à des jeux sur leurs appareils mobiles et 26 % des femmes encouragent les autres membres du ménage à jouer également à des jeux. Lors d’une journée de jeu ou de divertissement typique, 11 % des femmes sondées passent plus d’une heure à jouer, 21 % y consacrent entre 30 et 60 minutes, tandis que près de 29 % jouent entre 15 et 30 minutes.

Koen Dekoning, Corporate communications Manager chez Samsung Belux, indique: « La vie a changé, elle est devenue plus rapide, plus remplie et plus fragmentée que jamais, mais nous éprouvons toujours le besoin de parler avec les personnes qui nous sont chères. La technologie a certainement un impact sur nos vies, mais plus que jamais, nous l’utilisons pour faire ce qui a toujours été important pour nous. Chez Samsung, nous investissons massivement dans la recherche afin de connaître l’utilisation des produits et de découvrir les futurs besoins et valeurs des gens. Nous cherchons de nouvelles manières d’améliorer les interactions de nos clients avec les nombreux appareils technologiques présents dans leurs vies, afin de les rendre encore plus simples et conviviaux. »

 

 

Catégories
Acer Actualité Gartner GSM HP IDC Lenovo Non classé Smartphone

Exit HP: Lenovo est le n°1 mondial du PC

Meg WhitmanMeg Whitman n’a pas dû passer une bonne nuit.

Vous me direz qu’avec ce qu’elle gagne chaque mois au titre de PDG du géant électronique HP, sa situation est largement moins dramatique que celles de millions de personnes à travers le monde. Mais bon, cela ne change rien à son problème: elle va se faire sonner les cloches lors de la prochaine assemblée des actionnaires de l’entreprise qu’elle dirige.

Pour l’ex-patronne d’eBay, les choses ont commencé à se gâter dès la fin de l’année dernière. Le bureau d’études Gartner avait annoncé l’avènement d’un nouveau roi du marché de l’informatique mondiale: Lenovo avait détrôné HP. Heureusement pour Meg Whitman, l’autre grand bureau d’études, IDC, avait tempéré cette bouleversante nouvelle en maintenant la couronne sur la tête de la vieille entreprise américaine. D’un cheveu.

Mais aujourd’hui, les deux bureaux d’étude expriment un même verdict: Lenovo est le numéro un mondial du PC.

Gartner Q2 2013Selon Gartner, Lenovo a vendu 12.677.265 ordinateurs dans le monde au cours du deuxième trimestre de cette année contre 12.402.887 pour HP. De son côté, IDC annonce des ventes de 12,619 millions pour Lenovo et de 12,378 millions pour l’ex-numéro un.

Plus de doutes, donc: HP est passée de la première à la deuxième place du podium. Dell occupe la troisième place devant Acer et Asus.

Yang Yuanqing, Chairman et CEO de Lenovo a rapidement réagi: « Cet excellent résultat dans le secteur des ventes de PC ne représente qu’une étape de la stratégie qui doit nous amener à devenir le véritable leader du marché « PC Plus », un marché qui comprend les tablettes, les smartphones, les téléviseurs intelligents et autres appareils « intelligents connectés ». Les progrès obtenus dans ce domaine sont déjà substantiels. Nous sommes actuellement troisième au classement des fabricants mondiaux d’« appareils intelligents connectés ». En continuant à mettre l’accent sur notre « formule de la réussite » (stratégie clairement établie, produits novateurs, exécution de haut niveau et équipe mondiale diversifiée), je suis certain que nous parviendrons à poursuivre sur la voie de la croissance rentable dans notre activité principale et à obtenir, sur le long terme, les mêmes résultats sur le marché PC Plus. »

IDC Q2 2013Autrement dit, Lenovo n’entend pas se reposer sur ses lauriers: après avoir décroché la couronne de numéro un mondial du PC, le fabricant asiatique prévoit de s’attaquer à d’autres secteurs. Pour les smartphones et les tablettes, ce n’est guère surprenant. Mais quant aux « smart TV » et aux autres « appareils intelligents connectés »…

Pour rappel, le fabricant chinois Lenovo, fondé en 1984, s’est rendu célèbre par la reprise de l’activité ordinateurs personnels d’IBM (ThinkPad) en 2005. Voici deux ans, il a aussi acquis le fabricant allemand Medion, dont les produits font régulièrement l’objet d’offres commerciales chez nous via les magasins Aldi. Aujourd’hui, Lenovo compte environ 27.000 salariés dans le monde.

Un marché en chute
Par-delà ce changement de pouvoir, les derniers chiffres publiés par les bureaux traduit une chute des ventes d’ordinateurs dans le monde. -10,9% selon Gartner et même -11,4% selon IDC. Asus et surtout Acer enregistrent des baisses particulièrement sensibles de leurs résultats.

Pour Gartner, il s’agit du cinquième trimestre consécutif à enregistrer une baisse des ventes d’ordinateurs. Un fait sans précédent dans l’Histoire du PC. Comment l’expliquer? Il y a bien sûr la crise économique. Mais il y a aussi l’engouement pour les tablettes. Dans les marchés occidentaux, elle remplacerait toujours davantage les ordinateurs bas de gamme et les netbooks. Et dans les pays dits « émergents », ce sont aussi les tablettes, mais à prix abordable, qui suscitent l’intérêt aujourd’hui.

Gianfranco Lanci LenovoOn terminera par la photo d’un homme qui doit savourer sa revanche.

Ejecté de sa position de PDG d’Acer en 2011, Gianfranco Lanci avait rapidement été approché par Lenovo qui l’avait nommé à la tête de ses activités européennes en avril 2012. Et aujourd’hui, Lenovo devient le numéro un mondial, tandis que les ventes d’Acer s’effondrent de plus de 30%…

 

 

 

Catégories
Actualité Apple GSM Huawei iPhone LG Electronics Nokia Samsung Smartphone

Où s’arrêtera Samsung ?

idc-chiffres 1er trimestre 2013Avec 61,9 millions de téléphones mobiles vendus dans le monde au cours du premier trimestre (14,8% de part de marché), Nokia encaisse un nouveau recul: il avait convaincu 82,7 millions de clients au cours des trois premiers mois de 2012 (Source: IDC). Malgré une baisse de 25,1%, l’entreprise finlandaise reste le numéro deux mondial: Apple occupe la troisième place du podium avec une gamme nettement plus réduite et des ventes qui passent de 35,1 millions à 37,4 millions. Mais le grand vainqueur, c’est Samsung. Déjà leader voici un an, le géant coréen voit ses ventes bondir de 93,6 à 115 millions. Sa part de marché passe de 23,3 à 27,5%.

Dans le créneau des smartphones, la domination de Samsung est plus écrasante encore. Après avoir écoulé 44 millions d’unités de janvier à mars 2012, son tableau de chasse enregistre plus de 70 millions d’appareils vendus cette année: un bond de 60,7% pour une part de marché de 32,7%. Derrière Apple, second, on notera le rebond de LG qui double ses ventes en passant de 4,9 à 10,3 millions de smartphones vendus. Derrière ce trio de tête, les deux fabricants chinois, ZTE et Huawei, progressent respectivement de 49,2 et 94,1%. A l’exception d’Apple, le marché du smartphone est aujourd’hui une affaire totalement asiatique. BlackBerry et Nokia ne font plus partie du top 5.

Catégories
Accessoire Apple GSM iPhone Smartphone

L’adaptateur Lightning vers microUSB est là

L’annonce du nouveau connecteur Lightning – sur l’iPhone 5, le nouvel iPod touch, le nouvel iPod nano – a surpris, et à plus d’un titre.

Si chacun peut comprendre qu’un connecteur plus petit permet de réduire la taille de l’appareil concerné, cette annonce a refroidi plus d’un adepte des appareils « iOS »: il allait falloir jouer d’accessoires pour continuer à utiliser tous les périphériques acquis au cours des ans, que ce soit chez soi (station d’accueil, chargeurs,…) ou dans la voiture.

Plusieurs voix se sont également fait entendre pour regretter l’absence de compatibilité avec la norme microUSB voulue par l’Union européenne visant à uniformiser les chargeurs de GSM et smartphones: une (saine) approche destinée à réduire le coût des appareils (il ne serait plus forcément nécessaire d’en inclure un exemplaire avec chacun, ce qui pourrait limiter les coûts pour le consommateur) et à diminuer l’impact environnemental. Chez les adeptes du « vert », le ton était donc à la déception hier soir. Mais…

Probablement en raison de l’aspect international de la présentation, Apple ne l’a pas évoqué hier soir, mais un adaptateur Lightning vers microUSB existe. Il est déjà affiché sur l’Apple Store français au prix de 19€. Ouf! On respire… Reste à attendre qu’il apparaisse sur le store belge.

Catégories
Actualité Apple Economie GSM iPhone LG Electronics Nokia Samsung Smartphone

Les chiffres du GSM et du smartphone

L’engouement pour les smartphones ne se dément pas.

Selon des chiffres communiqués par IDC, il s’en était vendu 108,3 millions durant le 2e trimestre 2011. Pour la même période de cette année, le total mondial – toutes marques confondues – atteindrait 153,9 millions.

C’est Samsung qui a connu la plus importante progression. Et de loin: aux 18,1 millions de smartphones vendus par l’entreprise coréenne entre le 1er avril et le 30 juin 2011, ont succédé pour cette année des ventes de 50,2 millions d’appareils, soit une part de marché de 32,6%.

Sur la deuxième place du podium, on trouve Apple (26 millions d’iPhone; 16,9% de part de marché) devant Nokia (10,2 millions; 6,6%). Pour l’entreprise finlandaise, ce résultat marque une chute vertigineuse: -38,9%.

On notera encore que, pour le marché des téléphones mobiles (pas uniquement les smartphones), le marché ne progresse que de 1%: de 401,8 millions d’appareils au 2e trimestre 2011 à 406 millions pour la même période de cette année. Ici encore, le numéro un est Samsung (97,8 millions d’appareils; part de marché de 24,1%; +29,7% par rapport à 2011). Ici, le deuxième reste Nokia (83,7; 20,6%; -5,4%). Et le troisième est Apple (26 millions; 6,4%; +27,5%). Désormais cinquième, LG Electronics a vu ses ventes s’écrouler de 47,2%: elles passent de 24,8 millions à 13,1, ce qui laisse à LG une part du marché mondial de la téléphonie mobile d’à peine 3,2%.

De nombreux observateurs s’attendent à une forte évolution pour la prochaine génération d’iPhone. Elles pourraient permettre à Apple de continuer à gagner des parts de marché. Restera à constater au détriment de qui.

Catégories
Actualité Apple GSM iPhone LG Electronics Microsoft Nokia Samsung Smartphone

2012, l’année de Samsung?

Pour des raisons très différentes, 2011 aura été marquée par Apple: sortie de l’iPad 2 et de l’iPhone 4s, décès de Steve Jobs, explosion de la valeur boursière de l’entreprise, rumeurs quant à son entrée sur le marché des téléviseurs,… Si la firme à la pomme sera encore à suivre en 2012, son fournisseur et concurrent Samsung pourrait lui ravir la vedette. Et sans attendre le milieu de l’année.

De persistantes rumeurs évoquent la présentation au prochain Mobile World Congress de Barcelone (27 février au 1er mars 2012) du très attendu Samsung Galaxy S III. Ce smartphone est appelé à succéder à ce qui est probablement aujourd’hui le plus grand concurrent de l’iPhone, le Galaxy S II. Avec le S III, Samsung chercherait à dépasser Apple en proposant un appareil doté de davantage de fonctionnalités. On évoque un écran AMOLED de qualité supérieure, une puce quadricœur, une mémoire Ram de 2 GB voire la capture de photos et vidéo en 3D. Certes, il ne s’agit que de rumeurs, mais on connaît l’appétit et les ambitions du géant coréen. N’en déplaise à Nokia, il ne cache pas sa volonté de devenir numéro un mondial du téléphone mobile.Ce ne sera peut-être pas pour 2012, mais la lutte entre les deux entreprises risque d’être serrée. Samsung espère écouler un nombre record de 374 millions de téléphones en 2012. Nokia, lui, devrait voir ses ventes continuer à diminuerez plafonner aux alentours des 390 millions. Au-delà de ces chiffres, on observera le créneau particulier des smartphones, générateurs de marges substantielles. Samsung ambitionnerait d’en écouler 150 millions.

Les derniers chiffres relatifs au marché américain ne sont pas de nature à réduire cet enthousiasme: pour la période septembre-novembre 2011, Samsung s’octroie 25,6% (+0,3% par rapport à la période juin-août 2011) du marché des smartphones devant LG (20,5%, soit -0,5%), Motorola (13,7%; – 0,3%), Apple (11,2%; +1,4%) et Research In Motion/BlackBerry (6,5%; -0,6%). Nokia, de son côté, n’aura pas trop apprécié de constater que la déjà faible représentation des téléphones tournant sous Windows Phone diminuait encore: 5,2% (-0,5%). C’est toujours Android qui domine le marché des systèmes d’exploitation pour smartphones (46,9%; +3,1%) devant l’iOS d’Apple (28,7%; +1,4%) et BlackBerry OS (16,6%; -0,5%).

Histoire de démarrer l’année sur les chapeaux de roue, Samsung n’a pas attendu le 1er janvier pour lancer sa première offensive de 2012: le smartphone Wave 3 (photo) exploite la version 2.0 de Bada, l’OS propre à Samsung, et est équipé d’un processeur 1,4 GHz, d’un écran Super AMOLED, de 4 pouces, de deux caméras (dont un, à l’arrière, avec capteur 5 millions de pixels). Le prix et la date de disponibilité sur le marché belge ne sont pas encore connus.

Mise à jour: le lancement du Samsung Wave 3 en Belgique est prévu pour fin janvier / début février, au prix de 349 euros.

 

 

Catégories
Actualité Apple Economie GSM iPhone Nokia Samsung Smartphone

Sale temps pour BlackBerry

Research In Motion ne gardera pas un très bon souvenir de 2011. Ses espoirs visant à faire du PlayBook un véritable concurrent de l’iPad semble tourner au bide. Mais il n’y a pas que tablette de RIM qui ne fonctionne pas. L’activité principale de l’entreprise canadienne, le BlackBerry, accuse elle aussi de piètres chiffres de vente. Il semble en effet que la part de marché des smartphones BlackBerry serait occupée à tomber sous le seuil psychologique des 10%.

Le graphique ci-contre, comptabilisé par Asymco, souligne la montée en puissance de Samsung, d’Apple et de HTC.
Il démontre aussi à suffisance l’effondrement de Nokia – qui passe de numéro un à numéro trois des smartphones… et devrait prochainement se faire encore dépasser par HTC – et la courbe descendante bien marquée des BlackBerry. C’est le deuxième trimestre de baisse consécutif pour l’entreprise canadienne qui, au total, a perdu 18%. On parle ici en volumes de vente. Mais les analystes d’Asymco soulignent un autre aspect essentiel: non seulement RIM vend moins, mais en outre, sa marge est également en recul.

Et les rumeurs de sortie imminente d’une nouvelle génération d’iPhone – on évoque de plus en plus un iPhone 4s, probablement moins cher, et l’arrivée d’un iPhone 5 résolument nouveau pour lequel les prévisions de vente dépasseraient celles des éditions précédentes – ne devraient pas arranger les choses du côté de RIM…