Catégories
Actualité Alcatel Alcatel Apple BlackBerry Economie Enquête HTC Huawei IDC iPhone Nokia Samsung Smartphone Sony Xiaomi

La smartphonemania a-t-elle atteint son sommet ?

31 janvier 2019 – Le cabinet IDC vient de communiquer ses estimations du marché mondial des smartphones pour le 4e trimestre 2018. Sur base de ces chiffres, Apple aurait repris la deuxième place du podium… malgré des ventes en baisse de 11,5%. Samsung conserve sa position, mais voit ses propres résultats diminuer de 5,5%. Plus que jamais, avec une progression de près de 44%, Huawei apparaît comme le gagnant de la période.

Mais le géant chinois va-t-il réussir à maintenir cette avancée en 2019? Accusée par le gouvernement américain d’avoir violé son embargo sur les livraisons à l’Iran, soupçonnée aussi de vol de technologies, l’entreprise chinoise s’est retrouvée malgré elle sous les spots de l’actualité ces derniers mois. Ses ventes pourraient-elles en souffrir alors qu’elle semblait partie pour réussir son pari et devenir le n°1 mondial du smartphone d’ici la fin de l’année prochaine? A voir.

Les chiffres communiqués par IDC montrent aussi que les 5 grands dominent toujours un peu plus. Ils totalisent 257,1 millions d’appareils vendus. Ensemble, tous les autres fabricants (Alcatel, Archos, Asus, Blackberry, HTC, LG, Motorola, Nokia, Sony, Wiko,…) n’ont réussi à en écouler qu’un peu plus de 118 millions. Une part en baisse de 18,5%.

Voilà pour les chiffres du 4e trimestre 2018. Mais si on considère l’ensemble de l’année dernière, l’information varie quelque peu. La part des « Others » accuse une baisse plus importante: -19,4%. Et si Apple a vu ses ventes diminuer de 3,2%, celles de Samsung ont chuté de 8%. Les plus belles progressions sont enregistrées par Xiaomi (+32,2%) et ici encore par Huawei (+33,6%). On note aussi que les consommateurs ont acheté moins de smartphones en 2018: 1,404 milliard1,465 en 2017.  Une baisse de 4,1%. L’arrivée sur le marché d’appareils pliables et de modèles 5G est-elle de nature à bousculer ce paysage? On en saura probablement davantage d’ici un mois avec l’édition 2019 du Mobile World Congress.

Catégories
Acer Actualité Alcatel Alcatel Android Apple Economie Gartner HTC Huawei iPhone Lenovo LG Electronics MWC Nokia Samsung Smartphone Sony

Baisse des ventes de smartphones

Les chiffres que vient de publier le bureau d’études Gartner sont sans appel: ils montrent une baisse des ventes de smartphones dans le monde au quatrième trimestre 2017. Une tendance inédite depuis près de 15 ans… (même si, au total de l’année 2017, les ventes ont progressé d’un peu plus de 2,5% par rapport à 2016).
A la veille de l’ouverture de cette grand-messe de la téléphonie mobile qu’est le Mobile World Congress, voilà qui risque de faire jaser. Car cette situation peut donner lieu à plusieurs observations et explications.

Recul des leaders
On note tout d’abord que Samsung et Apple, les deux leaders, voient leurs ventes diminuer: -4 millions d’unités chez Apple, – 2,5 millions chez Samsung. Dans le même temps, ces reculs n’entrainent pas une baisse de leurs parts de marché respectives. Au contraire: celle de Samsung progresse de 0,4%, celle d’Apple de 0,1%. L’explication vient de la ligne « Others »: les ventes des fabricants situés au-delà de la 5e place (on y trouve Acer, Alcatel, Archos, Asus, HTC, Lenovo, LG, Motorola, Nokia, Sony, Wiko, etc.) ont chuté de 195 à 163 millions, environ, soit davantage que les deux leaders.

Derrière Samsung et Apple, on note la présence de trois fabricants chinois. Positionné à la quatrième place, Xiaomi enregistre la plus belle progression, notamment grâce à ses bons résultats en Asie. L’ambitieux Huawei complète le podium, mais reste à bonne distance du second.

On sait qu’Apple ne court pas derrière les parts de marché: pour le géant californien, c’est la marge bénéficiaire qui compte et sur ce point en tout cas, les choses continuent à bien se passer pour lui, même s’il enregistre une baisse des ventes. Mais la montée en puissance de ses poursuivants et l’absence d’unanimité derrière l’iPhone X doivent sonner comme un avertissement.

Le gros problème des smartphones aujourd’hui, c’est la difficulté de les différencier (surtout dans l’écosystème Android, qui représente près de 86% du marché) et de constater de réelles, spectaculaires et utiles évolutions entre deux générations. Le consommateur en tire les conclusions logiques et ne rachète plus un nouveau smartphone chaque année.

Catégories
Actualité Alcatel Android Apple BlackBerry Galaxy GSM HTC Huawei Huawei Watch LG Electronics MediaPad Microsoft MWC Nokia Samsung Smartphone Smartwatch Sony Tablette

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Mobile World Congress!

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Mobile World Congress! Que faut-il attendre de l’édition 2017 de la grand-messe de la téléphonie mobile? On sait déjà que Samsung n’y fera pas d’annonce majeure. Refroidi et étonnamment discret depuis la catastrophe du Galaxy Note 7 – sans parler des ennuis judiciaires de Lee Jae-Yong, de facto leader du conglomérat sud-coréen et qui est accusé de corruption et de trafic d’influence -, l’entreprise de Séoul profitera seulement de la présence massive de la presse à Barcelone pour dévoiler une courte séquence vidéo de présentation et annoncer la date de sortie officielle du Galaxy S8 (ce serait le 18 avril). Une façon comme une autre de créer le buzz… tout en affaiblissant l’impact des annonces de la concurrence. Et il y en aura! Même si, comme d’habitude, Apple sera aux abonnés absents, Huawei, LG, Nokia, Sony, Alcatel et quelques autres devraient suffire à assurer le succès de l’événement espagnol.

HTC pense à la réalité virtuelle
Aucun lancement majeur ne devrait venir de HTC lors de cette édition du MWC. A côté d’une possible évocation d’un futur smartphone novateur qui pourrait s’appeler Ocean, elle devrait d’abord et surtout permettre au fabricant asiatique de mettre en avant son U Ultra et son système de réalité virtuelle, le Vive, pour lequel plusieurs accessoires seraient dévoilés.

Le rouleau compresseur Huawei continue sa route
Huawei va-t-il déjà présenter une grosse nouveauté après le Mate 9… qui vient à peine de sortir? Selon plusieurs fuites, le P10, le P10 Plus et, peut-être, le P10 Lite seraient au menu de la conférence de presse prévue pour la veille de l’ouverture. Mais on évoque aussi une tablette, – MediaPad T3 – qui viendrait renforcer les ambitions de l’entreprise chinoise sur le marché en général et face à Samsung, en particulier, et une Watch 2 tournant sous Android Wear 2.0 qui pourrait être davantage orientée sport. Selon son propre planning, Huawei devrait dépasser Apple et s’emparer de la deuxième place mondiale de la téléphonie mobile d’ici la fin de l’année et viser la place de numéro un avant le 31 décembre 2020.

LG G6. Et pour le reste…?
LG tente de créer du buzz autour du G6 qui, c’est confirmé, sera dévoilé au MWC. Mais comme le concurrent de Samsung ne veut pas trop en dire sur l’appareil lui-même, il met l’accent sur la nouvelle version de son interface mobile: UX 6.0. « Celle-ci a été optimalisée afin de pouvoir exploiter totalement le grand écran 5,7 pouces QHD FullVision (2.880 x 1.440), au format d’image 18:9, qui couvre la quasi-totalité de la face avant de l’appareil, annonce officiellement LG. Les dimensions du smartphone ont été pensées de manière ergonomique pour garantir un grand confort et une compatibilité optimale avec les contenus numériques actuels et futurs. » L’écran serait donc grand, mais sans que cela entraîne un appareil de taille importante – grâce au format de l’écran -, ce qui permettrait une utilisation d’une main. Il semblerait que le G6 dispose de deux capteurs photo à l’arrière où ils seraient rejoints par le capteur d’empreinte et qu’il soit résistant à l’humidité. Il devrait tourner sous Android 7 (Nougat). Il est aussi possible que LG élargisse son offre en termes de smartwatches.

Nokia, le retour
Après son catastrophique rachat par Microsoft, la marque Nokia va officiellement revenir sur des smartphones. D’anciens salariés de l’ex-géant finlandais, réunis au sein de HMD, ont racheté les droits d’utilisation de la marque mythique. Après le lancement d’un premier modèle en Chine, l’entreprise devrait profiter du MWC 2017 pour présenter plusieurs smartphones tournant sous Android dont un, le P1, suscite l’intérêt. Il serait équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 835, de 6 Go de Ram, d’une mémoire interne qui pourrait atteindre 256 Go (!), d’un capteur photo 22 mégapixels, d’un écran  5,3 pouces, d’un capteur d’empreinte digitale,… Mais à ce stade, tout ceci n’est encore que rumeurs.

Un gros coup de Sony?
C’est le lundi 27 que Sony tiendra sa conférence de presse au MWC. Que peut-on en attendre? Les rumeurs évoquent pas moins de quatre ou cinq nouveaux smartphones. L’un d’eux pourrait être le Xperia X2, un modèle doté d’un écran 5,5 pouces avec affichage 4K et processeur Qualcomm Snapdragon 835.

TCL = Alcatel ET BlackBerry
S’il ne constitue pas un acteur de poids, surtout à l’échelle belge, Alcatel devrait s’attirer son instant de gloire à Barcelone: plusieurs nouveaux smartphones devraient être présentés dont un modèle « modulaire: sa partie arrière pourrait être remplacée pour privilégier tel ou tel aspect. On évoque notamment un module JBL pour offrir un son supérieur. TLC, la maison-mère d’Alcatel, devrait aussi présenter un autre smartphone tournant sous Android 7: le BlackBerry Mercury (appellation provisoire; tout comme DTEK70). A l’image des BlackBerry de la grande époque, il devrait comporter un clavier alphanumérique complet au bas de la face frontale.