Catégories
Acer Actualité Arlo Galaxy Samsung Smartwatch TV Withings

CES 2020: les premières informations

6 janvier 2020 – C’est aujourd’hui que l’édition 2020 du CES ouvre officiellement ses portes à Las Vegas. D’ici vendredi, le salon de l’électronique y accueillera environ 175.000 visiteurs curieux de découvrir une vingtaine de milliers de nouveaux produits technologiques mis en avant par plus de 4.500 exposants. Les grandes axes: la 5G, l’intelligence artificielle, les objets connectés, la santé, le sans fil, les TV 8K, la sécurité,… Les premières annonces commencent à tomber.

Acer – Parmi de nombreux autres nouveautés, on découvre les portables convertibles Spin 3 et Spin 5. Plus fins, ils sont équipés d’un stylet actif, de Wi-Fi 6, de la 10e génération de processeur Ice Lake d’Intel et d’un écran tactile 2K ou Full HD.
Le Spin 3 (14 pouces; 1,5kg) est annoncé pour mars à partir de 849€.
Le Spin 5 (13,5 pouces; 1,2 kg) arrivera le mois suivant et démarrera à 1099€.

Anker PowerHouse 100

Anker – Annoncée comme compatible avec une utilisation en avion, cette batterie 27000 mAh (100 Wh) serait en mesure de recharger complètement la batterie d’un MacBook Pro 15″ de 2019. A défaut, convient évidemment pour smartphones, tablettes, etc. Intègre une torche.

Sortie prévue pour avril à un prix qui devrait avoisiner les 175 dollars.

Arlo – Toujours sans fil, la nouvelle caméra de sécurité Arlo Pro 3 Floodlight ambitionne de fournir un éclairage bien plus important que ce que permet… l’actuelle Arlo Pro 3 ou les produits concurrents.
Quelle sera l’autonomie? Mystère! Le lancement est prévu pour le printemps au prix approximatif de 250 dollars.

Caremitou – La startup française a conçu un bac à litière connecté pour chat. Objectif: pouvoir observer le comportement du matou et effectuer un contrôle de son poids et des analyses d’urine. De quoi dépister et suivre l’évolution de maladies chroniques (insuffisance rénale, diabète,…). Via une application, le propriétaire peut aussi échanger avec le vétérinaire « pour un dépistage, un suivi, une urgence ». Ce « 1er produit médical vétérinaire breveté » devrait être vendu par les vétérinaires durant ce premier trimestre. Pas de prix communiqué.

Netatmo – Le fabricant français se lance dans les serrures « intelligentes ». A l’image de ce que propose Nuki depuis plusieurs années, le système ne requiert pas de changer toute la serrure. En revanche, il convient ici d’utiliser des clés spécifiques avec NFC. Elles pourront être activées et désactivées via l’application. Cette dernière permet aussi l’ouverture de la porte via Bluetooth en cas d’oubli des clés. A ce stade, aucune date de disponibilité n’est communiquée. Idem pour le prix.

Nextbase – La nouvelle 622GW 4K devrait « révolutionner en profondeur le marché des dashcams » selon son fabricant. Ses atouts? Elle est équipée des fonctions telles que Alexa, l’enregistrement 4K HD à 30 ips, what3words (possibilité de transmettre – même hors ligne – la localisation exacte du conducteur) ou encore le Wi-Fi 5 GHz (Wi-Fi Dual 2,4 GHz + 5 GHz).
La commercialisation est prévue au printemps à un prix qui devrait avoisiner les 300€.

Oral-B – La filiale de Procter & Gamble continue à croire à la brosse à dent connectée.
La nouvelle Oral-B iO résulterait de six ans de recherches et de 250 brevets.
Elle utilise un système d’intelligence artificielle, différents modes de brossage et se connecte à l’application via Bluetooth pour informer l’utilisateur de la qualité de sa séance.

Lancement annoncé en août.
Prix non communiqué.

PulseWear – Vous avez des problèmes pour vous endormir? Vous n’êtes pas le seul.
Au terme d’une campagne de financement participatif, cette entreprise américaine a conçu le Dreamon, un bracelet censé aider à l’endormissement et lutter contre les insomnies. Il utilise pour ce faire de légères pulsions tactiles. Un dodo rapide et constant sans médicament ou autres substance? A voir!
Disponible. Prix: environ 150 dollars.

Samsung – C’est le 11 février que Samsung dévoilera son nouveau smartphone vedette (le Galaxy S11… qui devrait probablement s’appeler Galaxy S20) et un nouveau modèle à écran pliable. Au CES, le géant sud-coréen met l’accent sur la TV. A côté de nouveaux modèles 8K, il présente le MicroLED modulaire, avec des tailles d’écran de 75, 88, 93 et 110 pouces. Certains d’entre eux suppriment le bord qui entoure traditionnellement l’écran. Il sera possible de connecter plusieurs panneaux MicroLED ensemble pour créer de nouvelles combinaisons et adapter le téléviseur à son espace personnel. Aucune date de commercialisation et pas de prix à ce stade.

Somfy – Le Door Keeper est une serrure connectée conçue pour sécuriser les portes d’entrée, surveiller les accès et avertir les occupants en cas de vibrations propres à une tentative d’effraction. L’appareil émet une alarme pour effrayer les cambrioleurs et avertit le propriétaire de l’habitation. L’application Somfy Keys permet aux occupants de vérifier si une porte est ouverte ou fermée, et, si nécessaire, la verrouiller à distance. Ils ont aussi la possibilité de paramétrer des codes d’accès pour chaque occupant ou personne de confiance. Commercialisation prévue pour le second trimestre. Pas d’information quant au prix.

Suunto – Le fabricant finlandais, connu pour ses montres de sport lance son premier modèle sous Wear OS, la Suunto 7. Il rompt en cela avec la pratique de Garmin ou Polar qui utilisent leur propre système d’exploitation. Le choix de Suunto devrait se traduire par davantage de fonctionnalités « smartwatch » comme Google Assistant. Lancement prévu à la fin du mois au prix de 500 dollars.

Withings – Avec la Scanwatch, l’entreprise française reste fidèle à son approche de montre connectée avec des aiguilles et un accent mis sur la santé. Cette évolution de la Move ECG permet de détecter l’apnée du sommeil et les troubles de la fréquence cardiaque. Commercialisation prévue pour le 2e trimestre. Prix: 250€ (38 mm) et 300€ (42 mm).

 

Catégories
Acer Actualité Amazon Apple Apple Watch Bose Garmin Huawei iPad iPhone LG Electronics Philips Samsung Sony Télévision TP Vision TV

IFA 2018: demandez le programme!

29 août 2018

L’IFA 2018 ouvre ses portes ce vendredi 31 août à Berlin. L’édition 2018 de l’IFA sera-t-elle un grand crû? Réponse au cours des prochains jours. Pas mal de nouveautés vont en tout cas y être dévoilées… et on en connaît déjà certaines.
En télévision, LG et Samsung – ils ne seront peut-être pas les seuls – vont se lancer dans les modèles 8K. Et, chez Samsung – toujours fidèle à la technologie QLED -, on ne serait pas surpris d’en découvrir l’un ou l’autre dans nos magasins avant la fin de l’année. Reste à savoir s’ils y resteront ou s’ils seront effectivement achetés par des consommateurs: le prix risque d’être élevé. En outre, les contenus sont rares sinon inexistants. Pour un bon moment, on risque de devoir surtout tabler sur le suréchantillonnage de contenus 4K… eux mêmes encore très peu fréquents. A suivre.
Autre acteur très attendu en télévision: TPVision. L’entreprise responsable de la production et de la commercialisation des téléviseurs Philips nous avait permis, voici quelques mois, de découvrir en avant-première une technologie bluffante. Elle pourrait être officiellement dévoilée à Berlin.

La boîte à surprises
Il y a fort à parier que Sony aura également quelque chose à montrer en termes de téléviseurs, mais ce qui est sûr, c’est qu’un nouveau smartphone de la gamme Xperia (XZ3 ?) sera dévoilé. Il se distinguerait par un unique capteur photo de 48 megapixels. Autre certitude: l’entreprise japonaise présentera à l’IFA une nouveauté dans le domaine audio. Nous n’avons pu obtenir aucune précision, mais on ne serait pas surpris qu’il s’agisse d’un nouveau casque audio sans fil et suppression de bruit. A confirmer.

La guerre du son
Pour la première fois, une « pointure » d’Amazon – Daniel Rausch, vice-président de la division Smart Home de l’entreprise américaine – délivrera un « speech » officiel. L’occasion d’annoncer une actualisation de la gamme présentée dans certains pays d’Europe par rapport à ce que l’on trouve depuis des mois aux Etats-Unis? De dévoiler de nouvelles enceintes connectées? D’officialiser la disponibilité d’Alexa en Belgique? Probablement pas. Mais on peut espérer. Bose, en tout cas, sera présente avec l’enceinte Home 500 et les barres de son Soundbar 500 et 700 Caractéristique commune: elles sont connectées et compatibles Amazon Alexa. La compatibilité AirPlay 2 serait planifiée, mais rien, en revanche, pour Google Assistant. Cela sonne comme une réponse de Bose à Sonos.

Anémone devrait aimer
Personne ne connaît Royole, et ce n’est probablement pas demain que l’on trouvera les produits de ce fabricant dans nos magasins. Du moins sous son label. Car cette entreprise californienne devrait dévoiler à l’IFA un écran OLED souple et pliable d’une épaisseur de 0,01 mm. C’est fin, c’est très fin. Et cela pourrait ouvrir la voie à des écrans que l’on roulerait autour de son poignet ou comme des parchemins.

C’est l’heure
Désormais numéro deux mondial du smartphone, Huawei a d’ores et déjà bloqué les dates pour présenter ce qui devrait être le Mate 20: ce sera mi-octobre. La présentation programmée ce jeudi à Berlin devrait dès lors se concentrer sur le futur microprocesseur qui sera le cerveau de cet appareil plutôt orienté vers le marché professionnel. Le successeur du Kirin 970 pourrait notamment marquer une nouvelle avancée du fabricant chinois dans le domaine de la réalité augmentée et de l’autonomie. Et comme il est fort peu probable que l’entièreté de la conférence tourne autour de ce seul sujet, on peut s’attendre à d’autres nouveautés. Une smartwatch n’est pas exclue. La concurrence devient rude dans ce secteur, même s’il est largement dominé par l’Apple Watch. Des nouveautés sont attendues chez Fossil, Garmin, Misfit ou encore Casio.

Poids plume
Les records sont faits pour être battus et Acer vient d’en battre un: à 990 grammes, le Swift 5 serait le plus léger notebook 15 pouces au monde. Cet appareil est équipé d’un écran tactile Full HD offrant un ratio taille/écran de 87,6%. Sa commercialisation chez nous est attendue pour novembre, et à partir de 1100€.

Enfin, et comme d’habitude, Apple sera absent de la manifestation berlinoise. Du moins officiellement. A une quinzaine de jours de l’annonce officielle des nouveaux iPhone et peut-être d’autres appareils (Mac Mini, iPad Pro, MacBook,…), de très nombreux fabricants s’emploieront à dévoiler des accessoires et autres appareils compatibles Mac, iPhone, iPad, Watch,… De quoi, peut-être en en apprendre quelque peu sur les futures nouveautés d’Apple…

Catégories
Actualité Android Google Looks Better OLED Philips Télévision TP Vision TV

Philips élargit la gamme de TV équipés du P5

Il y en avait cinq en 2017, il y en aura plus d’une vingtaine en 2018: Philips élargit la gamme de TV équipés du P5.

Tous les OLED ne donnent pas le même résultat
On sait que, aujourd’hui, la plupart des producteurs de téléviseurs OLED s’approvisionnent chez LG pour la dalle OLED. Tous les modèles ne sont pas identiques pour autant. Chaque fabricant développe par exemple sa propre approche technologique de traitement de l’image. Et cela se traduit parfois par d’impressionnantes différences que cherche à souligner Philips (TP Vision) avec le processeur P5 et le mot clé « Looks Better ».

Pour rappel, le P5 est un processeur dédié au traitement de l’image et qui agit sur 5 points:
– une amélioration du signal source notamment sur les rendus de ciel, tout en conservant les détails des textures
– une réduction du « bruit » dans l’image (‘Advanced Digital Noise Reduction’)
– une amélioration du contraste local (partie de l’image) en plus du contraste de l’ensemble tout en préservant le noir
– un enrichissement du rendu des détails pour toutes les résolutions jusqu’à la 4K
– une restitution des couleurs permettant plus de brillance et une palette étendue

Introduit en 2017, le processeur P5 Perfect Picture Engine équipe notamment le Philips 55POS9002, considéré comme l’un des meilleurs téléviseurs sortis l’année dernière. Initialement vendu aux environs de 2300€, on le trouve aujourd’hui à 2000€ tant chez Vandenborre que chez Krëfel ou chez MediaMarkt.

De 5 à 23
En 2017, le P5 n’équipait que cinq téléviseurs haut de gamme du fabricant néerlandais. Cette année, il y en aura 23.
Traduction: la puissance de ce processeur ne sera plus réservée aux modèles les plus coûteux. On le trouvera sur les modèles LED des séries 7303 (43″, 50″, 55″ et 65″), 7803 (49″, 55″, 65″ et 75″), 8303 (49″, 55″, 65″ et 75″) et 8503 (49″, 55″ et 65″) et aussi sur les modèles OLED 803, 873 et 973.

Tous ces modèles bénéficieront évidemment en outre du système exclusif Ambilight.

Philips indique aussi qu’une « sélection de modèles »  (8303, 8503 et OLED 803, 873 et 973) seront compatibles HDR10+.
Cette nouvelle norme est rétro-compatible avec la norme HDR10 actuelle, mais corrige ses faiblesses en évitant la perte de détails dans les scènes sombres et la mise en avant de parties d’images dans les séquences lumineuses.

Notons que le modèle OLED 873 (photo ci-contre) n’est autre que le « grand-frère » du 55POS9002: il lui est identique… mais avec un écran de 65 pouces (165 cm) au lieu de 55 (140 cm). Le top actuel de la gamme sera le OLED 973, lui aussi doté d’un écran de 65 pouces.

Les études de marché montrent que ce sont les écrans de 55 et 65 pouces qui enregistrent les plus fortes progressions au niveau vente.

Android TV et Saphi
Parmi d’autres informations distillées ces derniers jours par Philips, on retiendra l’initiative prise au niveau de la télévision « intelligente » ou « connectée ». Si les modèles moyen et haut de gamme continueront à tourner sous Android TV (version 7.0 pour l’instant), les téléviseurs d’entrée de gamme (Series 6000) se verront dotés de l’interface d’utilisation Saphi. Développée en interne chez Philips, elle est plus limitée en termes de services, mais aussi moins coûteuse que la solution de Google et moins exigeante en terme de puissance. Elle proposera un menu à icônes permettant de sélectionner rapidement des services comme Netflix, YouTube ou encore Amazon Prime.

Et puis le « choc »!
Au terme de la présentation tenue ces derniers jours à Amsterdam, Philips enfin dévoilé une technologie exclusive qui serait compatible avec tous les types de contenu (pas uniquement Ultra HD, mais aussi Full HD): elle apporte un supplément de brillance et de précision tel que l’image d’un actuel téléviseur haut de gamme apparaît presque fade. On ignore encore quand cette technologie – développée par les ingénieurs de Philips et le laboratoire de Gand – sera suffisamment maitrisée pour être intégrée dans des appareils destinés à la vente. A ce stade, elle n’a pas de nom, ni de prix. Mais elle est impressionnante au point de surpasser tout ce que l’on a pu voir chez n’importe quel fabricant. On en saura probablement davantage lors du salon IFA de septembre prochain.

Catégories
Actualité LG Electronics OLED Panasonic Philips Samsung Sony TP Vision TV

Philips TV lance une nouvelle génération de téléviseurs OLED

 Après un premier modèle OLED 4K dévoilé à l’IFA de Berlin en septembre, Philips TV (TP Vision) a présenté aujourd’hui à Madrid le POS9002, la deuxième génération de son téléviseur étendard. Il n’est pour l’instant annoncé qu’en un format: 55 pouces. Ici, outre UHD Premium, les mots clés sont: le système exclusif  Ambilight, le traitement qualité d’image P5, le système d’exploitation Android M, la fonctionnalité Hybrid Log Gamma (HLG) et bien entendu le design.

Ce nouveau téléviseur – dont le panneau serait produit par LG – est doté d’un tout nouveau processeur de traitement d’image – P5 – qui agit sur 5 aspects:
– une amélioration du signal source notamment sur les rendus de ciel, tout en conservant les détails des textures
– une réduction du « bruit » dans l’image (‘Advanced Digital Noise Reduction’)
– une amélioration du contraste local (partie de l’image) en plus du contraste de l’ensemble tout en préservant le noir
– un enrichissement du rendu des détails pour toutes les résolutions jusqu’à la 4K
– une restitution des couleurs permettant plus de brillance et une palette étendue

Selon les responsables de Philips TV, ce P5 permettrait une amélioration des performances de 50% par rapport à l’actuel – déjà très performant! – Perfect Pixel Ultra HD Engine.

Au niveau HDR, le POS9002 supporte les formats « les plus populaires » (dixit Philips), à savoir le HDR10 et l’Hybrid Log Gamma. Toujours pas de Dolby Vision, donc.

Pour le reste, ce téléviseur 4K bénéficie du système Ambilight sur trois côtés, de la dernière version d’Android Smart TV (M), de connectivités Wi-Fi et Bluetooth et de la compatibilité Google Cast. L’appareil est fourni avec une télécommande qui, sur sa face inférieure, intègre un clavier alphanumérique complet.

Aucune indication de prix n’a été communiquée.

Cet impressionnant modèle est accompagné d’une toute nouvelle gamme qui, dans le cas de la très intéressante série 7502 (LCD), est proposée en 49, 55 et 65 pouces. Les responsables de TP Vision ont également confié travailler sur la technologie Quantum Dots. Il ne serait pas surprenant d’en découvrir de premiers modèles lors du salon IFA de Berlin. En 2016, Philips a été le 2e plus gros vendeur de téléviseurs sur le marché belge. Derrière Samsung, et devant LG, Sony et Panasonic.

Catégories
Actualité TV

Molotov veut faire éclater la TV de papa

Cela fait des mois qu’on en parle. Et il n’est pas encore là. Mais on avance: aujourd’hui, les responsables de Molotov présentent leur service de distribution de chaînes de télévision au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Oui, c’est en France. Mais si, comme tout semble l’indiquer, le projet décolle, la Belgique sera « impactée », comme on dit en franglais. Tôt ou tard. Pour rappel, les gens derrière Molotov sont tout sauf des amateurs: JeanDavid Blanc (fondateur d’AlloCiné), Pierre Lescure (fondateur de Canal+), Jean-Marc Denoual (TF1) et Kevin Kuipers (AlloCiné, SensCritique, GameKult). Bon alors, Molotov, c’est quoi? Voici la présentation qu’en font ses créateurs:

« De la télévision fixe à la télé “mobile” partout, sur tous les écrans
A l’instar d’un distributeur de télévision, Molotov offre l’accès aux chaînes de télévision en Direct et en Télévision de Rattrapage (Replay), et permet le “bookmark des programmes”, un savant mélange de notifications, d’information et d’enregistrement des programmes à l’avance (les programmes sont alors stockés dans un “espace personnel” mis à la disposition de l’utilisateur par la plate-forme, équivalent virtuel du disque dur intégré des box).

Cette spécificité permet à Molotov d’être disponible partout : l’utilisateur peut accéder à son espace de télévision depuis n’importe quel écran, ce qui lui donne le loisir de retrouver sa programmation, ses “bookmarks”, ses préférences, ses chaînes payantes, comme il le souhaite. La “télé” n’est plus “attachée à un mur”, mais, libérée de son fil, se met à la disposition du téléspectateur où qu’il soit et quel que soit l’écran qu’il utilise (Smartphone, Ordinateur, Tablette, TV connectée). A l’instar de Deezer, Spotify ou Netflix, l’utilisateur dispose d’un identifiant et d’un mot de passe pour retrouver son univers.
 
Une présentation très visuelle
Les concepteurs de Molotov se sont attachés à imaginer une présentation la plus visuelle et intuitive possible : pas de “grilles de programmes”, mais des visuels illustrant chaque émission. Ainsi, chaque programme est représenté par une affichette qui permet instantanément de visualiser ce dont il s’agit (et non une image tirée du flux vidéo). Un enfant qui ne saurait pas lire pourrait s’y retrouver et lancer son dessin animé préféré.
 
MolotovUne navigation intuitive, une découverte améliorée
La navigation se fait par exemple par chaîne, par type de programme, ou par ceux qui les incarnent (animateurs, journalistes, acteurs, invités d’émissions, personnalités historiques…). Les programmes en direct ou en télévision de rattrapage se marient les uns avec les autres de manière originale : plus besoin d’aller dans un menu spécifique pour passer du Replay au direct, ou à la programmation future.
Le moteur de recherche est instantané et a été particulièrement travaillé : quel que soit le mot clé entré (même un début de mot), le système retrouve un programme ou une personnalité (acteur, présentateur, journaliste, invité d’émission, un sujet ou la nature (genre) d’un programme). Tapez “documentaire scientifique” et Molotov affiche instantanément l’ensemble des programmes correspondant, qu’ils soient disponibles en Replay, en live ou dans une programmation future prêt à être enregistré et quelle que soit la chaîne qui la diffuse. Entrez le nom d’un acteur, même avec une faute d’orthographe, et celui ci est instantanément retrouvé avec la programmation associée.
 Ce mode de présentation et de navigation permet à l’utilisateur de découvrir des programmes dont il n’aurait même pas imaginé l’existence, ou à coté desquels il aurait pu passer.
 
La maîtrise de l’espace et du temps : l’utilisateur aux commandes
Molotov utilise l’espace de stockage virtuel du téléspectateur afin de lui redonner le contrôle de son temps. Par exemple lorsqu’il commence à regarder un programme, Molotov lui permet d’en enregistrer la fin pour plus tard (et ce de manière transparente quelque soit l’écran utilisé). Également, en cliquant sur “Suivre” sur une affichette (celle d’une émission ou d’une personnalité) les programmes correspondant sont automatiquement conservés dans son espace personnel une fois leur diffusion à l’antenne pour pouvoir être regardés plus tard. Cette fonctionnalité est automatisée pour les programmes récurrents (idéal pour ne plus manquer les épisodes d’une série ou d’une émission de flux). Enfin, les programmes diffusés en live disposent d’une fonction “retour au début” : pratique lorsque l’on arrive au milieu d’une émission et que l’on en a manqué le début.
 
Des interactions judicieuses, même hors connection
Lorsqu’un programme est “bookmarké”, Molotov notifie l’utilisateur (par email ou notifications sur son smartphone) juste avant que le programme passe à l’antenne, ou dès que celui ci a été enregistré. Vous adorez Jean Gabin ? “Suivre” vous alertera dès qu’un programme (film ou documentaire) le concernant passe à la télévision, même si vous n’êtes pas connecté. Une personnalité est invitée dans une émission (chanteur, homme politique, acteur) ou est le sujet d’un documentaire (personnage célèbre), ou l’interprète d’un concert (musicien, compositeur, chanteur), le système alerte automatiquement l’utilisateur.
  
Des fonctionnalités sociales intégrées de manière “organique”
Les utilisateurs entre eux peuvent aussi partager leur expérience télévisuelle. Molotov a imaginé toute une série de fonctionnalités sociales intégrées de manière organique au sein même de l’expérience de navigation (et non pas sur un “second écran”) . Par exemple, en cliquant sur “j’aime ce programme”, l’utilisateur en informe son graph social (ses “amis Facebook” par exemple) ; les programmes préférés de ses amis apparaîtront également sous forme de sélection sur sa page d’accueil.  D’autres fonctionnalités, basées sur les réactions en temps réel ou d’information plus précises au sein même du programme seront déployées au fur et à mesure.
 
Axé sur l’instant télévisuel et le renouvellement perpétuel des programmes de télévision
L’organisation même de Molotov s’appuie sur la programmation des chaînes. Pas d’ “algorithmes de recommandation” : Molotov s’appuie sur la grille de programmation des chaînes, et le renouvellement perpétuel des programmes de télévision. “L’instant télé” est ainsi mis en valeur, donnant par exemple en page d’accueil une place centrale à ce qui “vient de commencer”. Cela redonne à la programmation télévisuelle une forme “d’urgence”, de média de l’instant. La “recommandation” apparaît également, mais plutôt sous forme de “suggestion” en bas de page d’accueil, afin de créer une sorte de sérendipité complémentaire pour ajouter encore à la découverte.
 
Richesse exceptionnelle de la télévision
La programmation en renouvellement perpétuel apporte une diversité exceptionnelle, mise en perspective par l’ergonomie proposée par Molotov. Le téléspectateur dispose d’un outil lui permettant d’en apprécier la richesse et la diversité. Molotov met ainsi à la disposition du téléspectateur une offre de programmation gigantesque, représentant des dizaines de milliers de d’émissions en perpétuel renouvellement, exposées de manière simple, visuelle et ludique
« .
Dans un premier temps, Molotov devrait être disponible sur le web, avant de se déployer sur les smartphones, tablettes et les téléviseurs connectés.On ignore encore quand il sera lancé et à quelles conditions.
Catégories
Actualité Samsung TV

Samsung joue la transparence

Samsung Transparent OLEDSamsung Display Co, filiale du groupe sud-coréen, vient de présenter à Hong Kong ce qui semble devoir être le tout premier écran OLED transparent.

Actuellement destiné à des applications commerciales, cet écran vise à offrir une nouvelle expérience aux consommateurs. Combiné à la technologie Intel® Real Sense™, le produit pourrait en effet permettre de se découvrir dans un vêtement… sans devoir l’enfiler. Un miroir 3.0, si on veut.

La technologie développée par Samsung serait sensiblement supérieure aux concepts concurrents existants en terme de clarté, de couleurs ou encore de niveau de transparence.

Il n’est pas question à ce stade de projets de production de téléviseurs transparents.

Catégories
Actualité Apple Economie iPhone Nokia Smartphone Tablette TV

L’iPhone, c’est fait. Et maintenant?

iPhone 5C et 5SL’annonce des iPhone 5C et 5S apparaît comme le « service minimum » qu’Apple se devait d’effectuer un an après la sortie de l’iPhone 5. Avec le 5S, l’entreprise garde la main et le leadership en étant la première – et la seule à ce jour – à proposer une architecture 64 bits dans un smartphone et un système de sécurité basé sur l’empreinte digitale (pour une fois que le mot « digitale » peut être employé à bon escient…!). Parallèlement, elle sort de son cloisonnement noir et blanc pour proposer un panel de couleurs chatoyantes pour l’iPhone 5C. Même si l’approche ressemble beaucoup – vraiment beaucoup – à celle défendue par le Lumia de Nokia depuis pas mal de temps, elle sonne aussi comme un souvenir de cette époque pas si lointaine ou l’iMac et l’iPod se sont vus déclinés dans une palette de couleurs qui allaient conquérir le monde. Quelque part, Apple peut toujours rétorquer à Nokia que la déclinaison d’appareils électroniques en vert, bleu ou jaune, c’est une idée californienne avant d’être devenue finlandaise.

On passera sur cette question de l’appareil « low cost »: une fois pour toutes, ce n’est pas l’approche d’Apple qui ne vise pas des ventes de masse, mais entend continuellement proposer des appareils de qualité, bien finis, positionnés haut de gamme… et dégageant d’importantes marges bénéficiaires.

En étant lancés en Chine et au Japon dès le 20 septembre – en plus des USA, du Royaume-Uni ou encore de la France -, les nouveaux iPhone sont d’ores et déjà certains de connaître une vente initiale supérieure aux précédents. On va revoir les files devant les magasins et, dès le 23 septembre, Tim Cook pourra lancer un cri de victoire. On est content pour lui. Mais on attend la suite.

On n’espérait pas trop voir arriver une iWatch avant la fin de cette année (quoique…). Mais quid d’un nouvel iPad? Et d’un iPad mini avec écran Retina Display? Et qu’en est-il de l’Apple TV? Tim Cook n’a pas repris la – bonne – habitude de Steve Jobs de terminer nombre de ses interventions par un « One more thing… qui était généralement l’occasion du principal « waouw » de l’événement », mais peut-on imaginer qu’il organise un nouvel événement au cours des toutes prochaines semaines pour une nouvelle importante annonce? Avec la saison des fêtes à l’horizon, la stratégie de chaque entreprise est minutieusement étudiée. Apple va-t-elle concentrer ses efforts sur les nouveaux iPhone – qui ne seront probablement disponibles qu’en quantités limitées pour la Noël – ou chers-t-elle à élargir son offre? A voir. A ce stade, le produit le plus susceptible de connaître une mise à jour semble devoir être l’Apple TV. Mais ce ne sera peut-être qu’une mise à jour logicielle.

Catégories
Actualité Apple Economie TV

Vers une iTV en 2013?

Dans la biographie qui lui était consacrée, Steve Jobs disait l’intérêt d’Apple pour la télévision. Voici quelques jours, c’est son successeur, Tim Cook, qui a tenu le même discours. Aujourd’hui, le Wall Street Journal indique que l’entreprise californienne travaille avec différents fournisseurs asiatiques pour tester différents designs de TV. On évoque Hon Hai Precision Industry et Sharp.

Même si l’info est confirmée, cela ne se concrétisera pas par l’arrivée d’un téléviseur Apple dans le commerce avant de nombreux mois.

Restent les questions habituelles: en quoi ce téléviseur serait-il différent de ce que l’on connaît aujourd’hui, ses nouveautés sont-elles de nature à bouleverser le paysage et le marché de la TV comme il en a été pour celui de la téléphonie mobile avec l’iPhone, quel sera le niveau de prix,…?

Catégories
Actualité Apple LG Electronics Panasonic Philips Samsung TV

Panasonic sur le point d’abandonner la TV?

Vers un nouveau séisme dans le monde de l’audio-vidéo? Selon des informations rapportées par le journal économique japonais Diamond Online, Panasonic serait sur le point d’abandonner le marché de la télévision. Si l’info se confirme, elle pourrait avoir d’importantes retombées sur le plan social. Elle sonnerait aussi comme la fin de l’ère où le Japon dominait le secteur électronique mondial.

On insiste: il ne s’agit encore à ce stade que d’une rumeur. Mais elle est plausible et confirmerait le profond bouleversement qui touche le secteur depuis l’avènement des écrans plats et la puissante offensive menée par les entreprises coréennes en général et Samsung en particulier.
Les fabricants européens (Philips) et japonais (Sony a fortement réduit sa gamme de téléviseurs, mais affirme vouloir rester présent dans ce secteur) éprouvent d’énormes difficultés à résister à la puissance, à la réactivité et à l’innovation de leurs concurrents coréens qui semblent constamment avoir une longueur d’avance et parient maintenant sur la technologie OLED.

Panasonic, on s’en souvient, a investi beaucoup dans la technologie plasma.

Confronté à la guerre des prix et au coût croissant des recherches pour les nouvelles technologies, le géant japonais aurait décidé de jeter l’éponge pour se consacrer à la production d’écrans… pour des appareils mobiles comme des tablettes. Selon la même source, Panasonic aurait fait offre de service à Apple pour la production d’écrans destinés à l’iPad.

L’information n’est pas confirmée par Panasonic.