Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Huawei bouscule le podium du smartphone

1 août 2018
Apple, Huawei et Samsung sont sur un bateau. Et qui tombe l’eau? Pas Apple. Du moins, pas pour l’instant même si l’ordre sur le podium apparaît bouleversé. Selon les chiffres officiels du deuxième trimestre 2018 dévoilés hier soir, le géant californien a dépassé les attentes des observateurs en annonçant la vente de 41,3 millions d’iPhone, 11,5 millions d’iPad et 3,7 millions de Mac pour un chiffre d’affaires trimestriel de 53,3 milliards de dollars. Les services (iTunes Store, Apple Music, Apple Pay, etc.) ont enregistré une progression de 31,5%. Mieux: le bénéfice a progressé de 32% pour atteindre 11,52 milliards de dollars. L’euphorie? Pas tout à fait. D’abord, parce que la vache à traire de l’entreprise, l’iPhone, n’a vu ses ventes progresser que de moins de 1%. La croissance du chiffre d’affaires résulte principalement de l’augmentation du prix de vente de l’iPhone 8 et surtout de l’iPhone X. Un scénario impossible à reproduire systématiquement. Et puis, il y a la concurrence.

Huawei tient ses engagements
Selon les chiffres que vient de communiquer IDC, Apple n’est plus le numéro deux mondial du smartphone. Comme elle l’avait annoncé, Huawei a renvoyé la firme à la pomme à la troisième place du podium grâce à des ventes atteignant 54,2 millions d’unités, une progression de près de 41%. Le fabricant chinois tire ici le bénéfice de sa politique qui s’appuie sur des modèles haut de gamme – comme le P20 Pro – en plus de modèles bien plus accessibles au niveau du prix. Sa part de marché passe ainsi de 11 à 15,8% alors que celle d’Apple ne progresse que de 0,3%. Et les choses pourraient ne pas s’arranger pour Apple car, à la quatrième place, Xiaomi bondit lui aussi de près de 49% grâce à des ventes qui totalisent un peu moins de 32 millions d’unités. Pour cet autre ambitieux acteur chinois, la troisième place pourrait être décrochée d’ici un an, voire moins. Tout dépendra probablement des nouveaux iPhones qui seront présentés en septembre. Les rumeurs évoquent plusieurs modèles dont l’un avec écran bord à bord de 6,1 pouces, le même processeur que dans l’actuel iPhone X et Face ID et qui pourrait être vendu aux environs de 650€. Sur l’ensemble de l’année 2018, Apple pourrait alors envisager de récupérer la deuxième place. A voir.

Samsung est en recul
Ceci étant, l’analyse du marché ne se limite à ces trois géants. Sur la plus haute marche du podium, on trouve encore et toujours Samsung. Et à Seoul, l’ambiance est à la crise. Trop cher? Pas assez innovant? Le modèle haut de gamme de l’entreprise sud-coréenne n’a pas connu le succès escompté. Le Galaxy S9 se serait vendu environ 20% de moins que son prédécesseur. Ce serait le plus mauvais score enregistré par un modèle Galaxy depuis le lancement du Galaxy 3S en 2012. En n’écoulant « que » (tout est relatif!) 71,5 millions d’unités au deuxième trimestre, contre près de 80 pour la même période de 2017, Samsung voit sa part de marché perdre 2% pour atteindre 20,9%. La chute va-t-elle se poursuivre? Probablement pas.

Qui sera le premier à plier?
Le 9 août, bien plus tôt que d’habitude, Samsung dévoilera à New York le successeur de son smartphone « professionnel ». Le Note 9 devrait se distinguer par une batterie de meilleure capacité, de nouvelles possibilités pour le stylet et des performances améliorées. Les piètres ventes du Galaxy S9 pourraient aussi pousser Samsung à accélérer le développement de son fameux smartphone pliable. Pour une présentation à la prochaine édition du Mobile World Congress de Barcelone ou lors d’un événement spécifique? A voir. Dans tous les cas, la course est lancée car Huawei est lui aussi engagé sur cette voie et on sait à quel point l’entreprise chinoise apprécie de couper l’herbe sous le pied de ses concurrents.

Le gâteau se rétrécit
342 millions de smartphones vendus dans le monde entre le 1er avril et le 30 juin 2018: c’est 1,8% de moins que pour la même période de 2017. Si, à part Samsung, les cinq premiers ne s’en tirent pas trop mal voire bien, les choses sont différentes pour les fabricants qui se situent au-delà du top 5. Ensemble, ils représentaient plus de 40% de parts de marché au second trimestre 2017, mais ce chiffre chute à 33,2% cette année. Cela signifie que les ventes cumulées de LG, Sony, Nokia, Wiko, Alcatel, Motorola, Emporia, Acer, Asus, HTC, Google et tous les autres sont passées de près de 140 millions à moins de 114. Pour certains, même si elle est déficitaire, l’activité doit être maintenue autant que faire se peut en raison de son importance en termes d’image de marque. Mais il n’est pas certain que l’argument puisse continuer à opérer trimestre après trimestre devant un conseil d’administration avide de bénéfices.

Une Réponse à Huawei bouscule le podium du smartphone

  1. Pingback: Le Galaxy Note9 est plus, plus, plus... Est-ce suffisant? - CyberNews Avec le Note9, Samsung renouvelle en douceur | CyberNews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Catégories