Catégories
Actualité Amazon Alexa Google Google Assistant Huawei

Huawei dévoile le P40 et tourne la page Google

26 mars 2020 – Pour tous les fabricants de smartphone, ce début d’année marqué par la pandémie de coronavirus Covid-19 constitue une période noire. Selon les chiffres de Strategy Analytics, les ventes mondiales de smartphones ont chuté de 38% en février 2020 par comparaison avec février 2019. Huawei, numéro 2 mondial, subit en outre les sanctions imposées par le gouvernement américain. Pour beaucoup de fabricants, un tel scénario entrainerait une réduction drastique des activités, sinon la faillite. Mais le géant chinois ne semble pas vouloir s’en laisser conter.

Richard Yu présente le nouveau P40Richard Yu, le patron de la division Consommateurs de l’entreprise, a dévoilé aujourd’hui, le P40. Correction: les P40. La gamme se compose en effet de quatre modèles: le P40 Lite (6,4 pouces), le P40 (6,1), le P40 Pro (6,58) et le P40 Pro+ (6,58). Les trois premiers sortiront en Belgique (pour l’instant uniquement en ligne chez Krëfel, Vandenborre, Fnac et Exellent) à partir du 7 avril aux prix respectifs de 299,  799 et 999€. Le P40Pro+ est annoncé quant à lui pour le moins de juin et coûtera 1399€.

Même s’il reprend une appellation proche, le P40 Lite n’est pas vraiment un modèle à comparer aux trois autres: ceux-ci ont en commun d’être compatibles 5G et de proposer le Wi-Fi 6 Plus. Ils se distinguent aussi par leur design, l’accent mis sur la photo/vidéo et l’absence des Google Mobile Services.

Le P40 Pro et le P40 Pro+ se voient tous deux gratifiés d’un écran incurvé sur les 4 bords. Ces derniers sont encore affinés, ce qui leur offre un rapport taille d’écran/format global plus intéressant que ce que propose la concurrence, et notamment Apple. Richard Yu a l’habitude de jouer des comparaisons entre ses produits et ceux de Samsung et Apple, il ne s’en est pas privé aujourd’hui.Le Huawei P40, meilleur rapport taille/écran que l'iPhone 11

A côté du design, Huawei entend mettre l’accent sur LA caractéristique à laquelle les consommateurs seraient le plus attentifs avant l’achat: la section photo. Comme d’habitude, elle est conçue en partenariat avec Leica. Elle s’appuie sur un (très grand) capteur 50 mégapixels de 1/1,28 pouce. Allez, encore une petite comparaison…

Le P40 propose le plus grand capteur photo

Et la section photo s’enrichit progressivement: le P40 possède 3 capteurs, le P40 Pro en a 4 et le P40 Pro+ en offre 5.

Le P40 Pro « rapproche les sujets éloignés grâce au zoom optique de 5x, un zoom hybride de 10x et un zoom numérique de 50x« . De son côté, le Huawei P40 Pro+ est équipé « d’un SuperZoom Array de 100x avec un nouveau design de périscope qui réfléchit la lumière cinq fois, prolongeant ainsi le trajet lumineux de 178 % pour prendre en charge un zoom optique de 10x« .

Bien évidemment, selon Huawei, ces appareils écrasent les modèles concurrents en termes de performances et de résultats.

Le zoom du Huawei P40 est supérieur à celui de l'iPhone ou du Galaxy S20

Ce serait particulièrement le cas en mode nuit. Il faut toujours prendre ces comparaisons avec une certaine réserve: chaque fabricant met en scène les conditions qui avantagent particulièrement son produit. Une simple photo avec le P40 Pro est-elle vraiment à même de restituer une image à ce point meilleure que celle d’un iPhone 11 Pro Max (exposition de 5 secondes) et d’un Galaxy S20 Ultra (exposition de 10 secondes) ?

En mode nuit, le Huawei P40 semble supérieur à l'iPhone 11 et au Galaxy S20

Un petit résumé des caractéristiques de la série P40? Un graphique vaut mieux qu’un long discours.

Les Huawei Mobile Services
A ce stade, il semble peu probable que Huawei revienne un jour dans le giron des Google Mobile Services. Contraint et forcé, le fabricant chinois s’investit totalement dans le développement de son propre écosystème, les Huawei Mobile Services. Ceci est peut-être l’image la plus importante de la présentation. Elle montre le nombre de pays où ils sont déjà disponibles (la Belgique en fait évidemment partie), le nombre d’utilisateurs actifs (quelle est la proportion entre européens et chinois?) et le nombre de développeurs qui soutiennent le concept. Il sera particulièrement intéressant de suivre l’évolution de ces chiffres et aussi de découvrir les noms des nouveaux soutiens, au niveau national comme international.

Huawei Mobile Services 400 millions d'utilisateurs

Tout en multipliant les contacts – mais cela prendra du temps… -, Huawei avance en tout cas… sur la voie de la liberté et de l’indépendance. Si chaque utilisateur d’un smartphone Huawei pourra effectuer ses recherches via Google, la solution présentée par défaut sur ses appareils sera le moteur français Qwant.

De même, Huawei développe son propre assistant personnel. On connaissait Siri, Alexa et Google, on devra dorénavant apprendre à connaître Celia.

Celia est le nouvel assistant personnel de Huawei

Apple a FaceTime? Huawei aura MeeTime.

Et l’entreprise chinoise multiplie les solutions permettant de faire travailler ensemble ses différents appareils: smartphones, tablettes, ordinateurs et bientôt enceintes, TV,… L’initiative est louable, l’effort est impressionnant. Mais est-il raisonnable d’imaginer que, un jour, les consommateurs puissent se convertir totalement à l’univers Huawei comme certains le font aujourd’hui  avec Apple ou Android? Il sera essentiel, au cours des mois à venir, que le fabricant chinois établisse des partenariats avec des acteurs reconnus et largement présents dans les foyers européens, même s’ils sont concurrents pour ceci ou cela. Alors, seulement, la possibilité de cette troisième voie voulue par Huawei pourra prendre corps. Aujourd’hui, et sous réserve d’un test, le P40 Pro et le P40 Pro+ sont peut-être les deux smartphones les plus performants du marché. Mais est-ce suffisant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *