Le Huawei P20, le nouveau roi de la photo

1
43
cof

Précédé par une longue campagne de buzz… et de multiples fuites, le P20 de Huawei a été officiellement dévoilé aujourd’hui à Paris. Le P20? Il convient plutôt de parler des P20. Le nouveau smartphone vedette du fabricant chinois est en effet décliné en trois versions: P20 Lite, P20 et P20 Pro. C’est probablement la première qui va se vendre le plus (étrangement, elle a été officialisée dès mercredi dernier sur plusieurs sites de vente en ligne français comme la Fnac ou Boulanger), mais c’est de la troisième que tout le monde va parler.

Et de trois!
Le ton avait été donné lors de l’envoi d’un mailing, trois jours avant la présentation officielle du Galaxy S9 de Samsung: Huawei allait mettre l’accent sur la photo. C’est le cas. Grande première, le P20 Pro est doté non pas d’un ou de deux, mais de trois capteurs: l’un, monochrome, de 20 mégapixels, un second, dédié au téléobjectif, de 8 MP, et enfin un troisième de 40 MP. Cela se traduit par un zoom hybride de 5 x. Le capteur frontal atteint quant à lui 24 MP.

IA
Porté par le processeur maison Kirin 970 (déjà présent sur le Huawei Mae 10 Pro), le P20 Pro maintient et amplifie les efforts de Huawei en termes d’intelligence artificielle. Elle opère notamment lors des prises de vues en ne nécessitant plus obligatoirement, pour l’utilisateur, de passer par les réglages: l’appareil identifie si l’on s’apprête à réaliser, par exemple, un portrait ou un paysage et adapte les réglages en conséquence. La fonctionnalité est d’autant plus appréciable que, dans leur majorité, les utilisateurs ne faisaient pas appel à ces paramètres pourtant efficaces: ici, leur mise en route est automatisée. Elle devrait se traduire par des photos de meilleur qualité… même pour celui qui n’y connaît rien.

L’intelligence artificielle se manifeste aussi autrement: lorsqu’elle repère que l’utilisateur entend capturer un paysage, l’IA fait spontanément apparaître sur l’écran de contrôle une ligne d’horizon pour faciliter l’équilibre d’une image. De quoi éviter de transformer la Tour Eiffel en Tour de Pise.
Autre originalité: un système de stabilisation qui opère durant huit secondes et élimine ainsi le besoin d’un pied, même pour une photo panoramique.
Sur papier – et donc avant test -, ces caractéristiques séduisent et tendent à positionner le P20 Pro comme le nouveau smartphone roi de la photo.

Super-ralenti
Même si elle n’est nouvelle que chez Huawei (on l’a découverte voici un an sur le Sony Xperia XZ Premium et elle a fleuri depuis chez d’autres fabricants… comme Samsung), on ajoutera encore un système de super-ralenti qui permet de capturer 960 images par seconde à une résolution de 720p. Le système ne semble cependant pas avoir été poussé jusqu’au bout de sa logique: contrairement à ce que permet le Samsung Galaxy S9, il ne semble pas possible ici d’enregistrer et, à un moment choisi, de basculer vers cette vitesse de 960 images par seconde. Avec le P20 Pro, on devrait être en stand-by et, soudain, enclencher l’enregistrement d’une séquence en super-ralenti…qui ne serait donc pas intégrée dans un flux vidéo. A confirmer! Si c’était le cas, on espère que cette situation pourrait faire l’objet d’une future mise à jour logicielle.

Huawei passe à l’encoche
Comme ses deux petits frères, le P20 Pro propose un écran bord à bord avec juste une petite encoche en haut et au centre. Un design « à la iPhone X »… mais avec une encoche encore plus petite. L’écran Oled de 6,1 pouces est de format 18,7×9. Il offre une résolution de 2440 x 1080 pixels. Le P20 Pro est IP67 et possède une batterie 4000 mAh. Il est doté de 6 Go de Ram et de 128 Go d’espace de stockage sans possibilité d’insertion d’une carte microSD.

Le P20 Lite affiche un écran LCD IPS de 5,84 pouces (2280 x 1080 pixels). Il tire sa puissance d’un processeur SoC Hisilicon Kirin 659 octa-core (4 x 2.36 GHz & 4 x 1.7 GHz), soutenu par un GPU Mali-T830. Mémoire Ram: 4 Go. Espace de stockage 64 Go (extensible par carte microSD). On note encore un double capteur photo: 16 + 2 mégapixels. Il tourne sous EMUI 8.0 (basé sur Android 8.0 Oreo). De leur côté, le P20 et le P20 Pro tournent sous EMUI 8.1 (basé sur Android 8.1 Oreo).

Le P20 est doté d’un écran de 5,8 pouces, d’une batterie 3400mAh avec la technologie de recharge rapide SuperCharge. Il est équipé d’un processeur Kirin 970, de 4 Go de Ram et de 128 Go d’espace de stockage. Côté photo, on trouve deux capteurs: 20 et 12 MP.

Les prix s’échelonnent comme suit:
• P20 Lite: 369€ (mais on l’annonce déjà ici et là à 319€, moyennant la reprise d’un smartphone usagé)
• P20: 649€
• P20 Pro: 899€ (une édition P20 Porsche Edition est également annoncée avec 256 Go de stockage.)

Environ 900€ pour le P20 Pro? Huawei frappe fort et confirme sa volonté d’un positionnement dans le haut de gamme. Pour rappel, le Samsung Galaxy S9 (écran de 5,8 pouces) est vendu 849€ tandis que le Galaxy S9+ (écran de 6,2 pouces) est affiché 949€. L’iPhone X d’Apple (avec écran 5,8 pouces) démarre quant à lui à 1159€ (avec 64 Go) et passe à 1329€ si l’on souhaite 256 Go.

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez indiquer votre nom ici