Les annonces d’Apple en préparent une autre

0
64

21 mars 2019 – Après des chiffres moins bons que prévus et une baisse des ventes de ses iPhones, Apple entend rebondir en surfant sur sa vague la plus porteuse du moment: le service. Lundi, le 25 mars, l’entreprise californienne est censée dévoiler une offre de streaming « à la Netflix » et un probable service d’abonnement presse. Il s’agira pour elle d’un moment d’une exceptionnelle importance.

Les investissements ont été énormes et la concurrence sera rude. En ayant clôturé cette semaine la prise de contrôle de 20th Century Fox, Disney dispose par exemple d’un impressionnant catalogue qui permettra d’alimenter le service Disney+ dès son lancement attendu pour la fin de l’année: Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, Lucas Films,… Mais grâce à une colossale réserve financière accumulée ces dernières années (essentiellement grâce aux ventes de l’iPhone), Tim Cook, le patron d’Apple, a les moyens de ses ambitions. N’empêche: il ne faut pas prendre de risque. Et s’assurer que, lundi 25 mars, en parlant de la firme à la pomme, les médias se concentrent sur la nouvelle offre. Et uniquement sur elle. Alors, elle a distillé ces derniers jours toute une série d’annonces. Une approche inédite qui souligne la nouvelle stratégie mise en place ces derniers mois et, une fois encore, l’importance capitale de la présentation de ce 25 mars.

C’est nouveau, ça va sortir
• Très attendus par certains, les nouveaux AirPods (qui ne s’appellent pas « AirPods 2 »!) héritent d’un processeur plus rapide, d’une autonomie améliorée et de la fonction « Dis Siri ». Disponibles avec boîtier de recharge sans fil (229€) ou sans (179€). Toujours en blanc. La version noire sera sans doute pour plus tard…

• Il aurait dû porter le numéro 5, mais le nouvel iPad mini s’appelle simplement… iPad mini (5e génération). Inchangé de l’extérieur, il conserve de larges bords au-dessus et sous l’écran. Un peu désarçonnant quand tous les fabricants s’emploient à réduire au maximum ceux des smartphones! De même, pas de Face ID: le déverrouillage de l’appareil s’opère toujours via l’empreinte digitale. L’écran conserve la taille de la génération précédente. Les différences sont à l’intérieur: puce A12 avec Neural Engine, possibilité d’utiliser la première génération de l’Apple Pencil (99€). Prix: ça démarre à 459€ (Wi-Fi) et à 599€ (Wi-Fi + 4G).

• On retrouve une même approche sur le nouvel iPad Air (à partir de 569€ pour la version Wi-Fi et 709€ pour la version Wi-Fi + 4G). Si l’écran atteint désormais 10,5 pouces, les larges bords sont maintenus. Faut quand même qu’on voit la différence avec l’iPad Pro! Par rapport à la précédente génération, les différences essentielles se marquent au niveau de la puissance (puce A12 Bionic), du Bluetooth 5.0 et de la prise en charge du Pencil de 1ère génération. Le Smart Keyboard n’offre toujours pas de protection complète de la face arrière.

• La gamme d’iMac a également profité d’une cure de rafraichissement avec, notamment, des processeurs Intel de 8e et 9e génération. Pas très important, semble-t-il, pour Apple qui n’a  pas jugé utile d’en informer la presse autrement que par un communiqué sur son site américain.

• De nombreuses rumeurs évoquaient aussi cette semaine l’annonce de la commercialisation du fameux AirPower, ce pad de rechargement sans fil initialement annoncé en… septembre 2017. Le moment semblait évident puisque le boîtier des nouveaux AirPods permet la recharge sans fil, mais… On évoquait aussi la possibilité d’un nouvel iPod touch. A ce stade, les convoyeurs attendent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez indiquer votre nom ici