Home Blog Page 43

Vidéo: Les Saintes Chéries

0

A l’époque, on ne parlait pas de « série », mais bien de feuilleton TV.

L’époque? Le milieu des années 60.

Le 11 décembre 1965, l’ORTF démarrait la diffusion de 13 épisodes de Les Saintes Chéries, écrits par Nicole de Buron. Au total, il y eut trois saisons qui s’étalèrent entre 1965 et 1970. La première en N/B, les deux autres en couleur. Selon le format populaire de l’époque, chaque épisode durait 26 minutes. De quoi, avant le JT, se plonger dans le quotidien de la vie d’une famille française en suivant ses aventures pleines de clichés et teintées d’un humour bon enfant.
Il y a la maman (Micheline Presle), le père (Daniel Gélin) et deux enfants. Et puis toute une série de personnages secondaires interprétés par Jacques Balutin, Pierre Doris, Marthe Mercadier, Romain Bouteille, Rufus, Jacques Higelin (!), Daniel Prévost ou Jean Yanne.

Koba Films et son distributeur belge, Images & Visions, ont la bonne idée de ressortir cette série, reflet d’une époque, sous la forme de trois doubles DVD (un par saison). Chacun est vendu environ 20€ et propose 13 épisodes (330 minutes). Son stéréo, format 1,33.

A voir, surtout pour le charme et la talent de Micheline Presle. Elle aura 89 ans le 22 août prochain.

Regarde, maman: sans les mains!

0

L’idée? Pouvoir filmer tout en gardant les mains libres.
L’Action Cam ATC9K d’Oregon Scientific (±300€) se fixe au bras, sur un casque, sur un guidon,… pour vous permettre d’enregistrer ce que vous voyez ou vivez, par exemple durant vos entraînements ou exploits sportifs ou autres.
L’appareil est résistant à l’eau (il est étanche jusqu’à 20 m de profondeur) et – dans une certaine mesure – aux chocs: on peut donc aussi imaginer de le fixer sur une planche à voile, un snowboard ou un parachute. L’avantage, c’est que l’on peut « oublier » l’appareil et se consacrer pleinement à son activité: il suffit d’une pression sur la commande à distance – malheureusement pas très efficace – pour lancer l’enregistrement HD (1920 x 1280) à une vitesse de 30 images par seconde. Le micro intégré capte les sons environnants et, éventuellement vos commentaires « à chaud ».
On regrette le nombre d’options de fixations: aucune n’est vraiment idéale. De même, s’il est sympa de pouvoir profiter de l’écran LCD pour immédiatement revoir ou montrer aux amis ce que l’on vient de vivre, cette fonction se traduit par un volume et un poids pas toujours idéaux pour une activité sportive. Reste que le système offre une bonne qualité d’image et de son et s’avère facile à utiliser.

Balèze, la balise!

0

On peut imaginer de l’attacher au collier d’un animal de compagnie, de le glisser dans un sac à main ou tout simplement de le dissimuler dans sa voiture. Le GTU 10 de Garmin est ce que l’on appelle en anglais un « tracker ».

A tout moment, cette balise de 48 grammes peut être localisée sur une carte. On peut même éventuellement suivre sa progression en temps réel. Les applications sont multiples. Il peut s’agir de sécurité (vol de voiture), de la possibilité de suivre l’entraînement d’un sportif, etc. Le propriétaire d’un GTU 10 peut créer jusqu’à dix zones de sécurité par appareil: dès que la balise pénètre dans une zone ou la quitte, lui-même ou les personnes autorisées en sont automatiquement averties par e-mail ou SMS. En cas de perte ou de vol, par exemple, l’utilisation en parallèle d’un appareil compatible Garmin nüLink permet d’être guidé vers le lieu où se trouve la balise… et donc l’objet volé.

Doté d’une pile rechargeable (autonomie de 4 semaines), le GTU 10 de Garmin est vendu 199€, ce montant couvrant l’abonnement d’un an au service de suivi. Les années suivantes, il faudra débourser 50€/an pour le prolonger. La fonction de suivi en temps réel est quant à elle facturée 4,99€ par mois.

 

Le retour…

0

Un changement de serveur, puis d’hébergeur et pas mal de mouvements dans tout le reste ont provoqué un arrêt forcé de notre présence. Mais bon, tout a une fin. Ce qui permet de redémarrer. Merci aux fidèles qui ont continué à nous suivre. Bonne lecture!