Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Panasonic adopte le plein format

25 septembre 2018 – Comme on s’y attendait, Panasonic adopte le plein format. Les deux premiers appareils sont attendus pour le début de l’année prochaine.

Cette fois, la bataille de l’hybride à capteur 24×36 est déclarée…

L’histoire démarre voilà dix ans. En 2008, Panasonic lance le Lumix G1, le premier appareil photo sans miroir, avec viseur électronique et capteur au format Micro 4/3: un appareil à objectifs interchangeables plus compact que les reflex.

La concurrence observe et ricane… avant de s’étouffer. Car le succès est au rendez-vous. Il va conduire Nikon à réagir en 2011 avec les modèles J1 et V1 et Canon, un an plus tard, avec l’EOS M. Le concept général séduit les consommateurs, mais sans totalement convaincre: de nombreux modèles reflex conservent l’avantage d’un capteur plein format.

Leica élèvera le niveau du débat avec le M9, sorti en 2009: ce sera le premier hybride avec capteur plein format (24 x 36) à être commercialisé. Une bonne idée… vendue au prix fort – 5500€ -, ce qui en limitera le succès commercial.

Sony ne commettra pas la même erreur: son Alpha 7, lancé en 2013, sera vendu 1800€ en kit avec le zoom 28×70. Par sa différence et ses incontestables qualités, ce modèle va redistribuer les cartes. Et provoquer des crises dans les QG des grands noms de la photo.

5 ans après…
Il aura fallu attendre 5 ans pour voir les trois mousquetaires réagir. Nikon et Canon, d’abord, cet été. Et aujourd’hui, à la Photokina, Panasonic a confirmé ce que chacun prévoyait. Pas question pour le géant japonais de perdre pied dans un secteur où il est parvenu à occuper une place de choix. Panasonic adopte le plein format et ne s’engage pas seul dans la bataille. Histoire d’affronter ses adversaires avec des moyens importants, Panasonic s’appuiera sur un partenariat établi avec Leica et Sigma, autour de la monture L de Leica. Cette alliance pourrait se révéler essentiel face à l’offre d’objectifs proposée par Canon, Nikon et Sony.

Les deux premiers appareils de Panasonic seront le Lumix S1 (24 mégapixels) et le Lumix S1R (47 MP), tous deux programmés pour le début de 2019. Panasonic entend y exploiter son expertise en vidéo 4K et en stabilisation d’image, notamment. Le fabricant annonce « des performances professionnelles, sans compromis ». Les deux nouveaux appareils pourront accueillir tant une carte XQD qu’une SD. A ce stade, aucune estimation de prix n’est encore communiquée.

Que va faire Olympus?
Si Panasonic adopte le plein format, il n’entend pas fermer celui du capteur Micro 4/3. Ainsi, on apprend le développement du LEICA DG VARIO-SUMMILUX 10-25 mm F1.7 qui offrira une ouverture constante de F1.7. Cela devrait rassurer Olympus – co-partenaire du système Micro 4/3 -, du moins à court terme. Mais le mystère demeure pour la suite. A quelques mois de son centenaire, Olympus peut difficilement rester absent de cette nouvelle gamme. Va-t-il décider de jouer en solo ou plutôt d’accompagner Panasonic dans cette nouvelle aventure? Cela conforterait le front anti-CNS (Canon Nikon Sony). A suivre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Catégories