Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Philips élargit la gamme de TV équipés du P5

Il y en avait cinq en 2017, il y en aura plus d’une vingtaine en 2018: Philips élargit la gamme de TV équipés du P5.

Tous les OLED ne donnent pas le même résultat
On sait que, aujourd’hui, la plupart des producteurs de téléviseurs OLED s’approvisionnent chez LG pour la dalle OLED. Tous les modèles ne sont pas identiques pour autant. Chaque fabricant développe par exemple sa propre approche technologique de traitement de l’image. Et cela se traduit parfois par d’impressionnantes différences que cherche à souligner Philips (TP Vision) avec le processeur P5 et le mot clé « Looks Better ».

Pour rappel, le P5 est un processeur dédié au traitement de l’image et qui agit sur 5 points:
– une amélioration du signal source notamment sur les rendus de ciel, tout en conservant les détails des textures
– une réduction du « bruit » dans l’image (‘Advanced Digital Noise Reduction’)
– une amélioration du contraste local (partie de l’image) en plus du contraste de l’ensemble tout en préservant le noir
– un enrichissement du rendu des détails pour toutes les résolutions jusqu’à la 4K
– une restitution des couleurs permettant plus de brillance et une palette étendue

Introduit en 2017, le processeur P5 Perfect Picture Engine équipe notamment le Philips 55POS9002, considéré comme l’un des meilleurs téléviseurs sortis l’année dernière. Initialement vendu aux environs de 2300€, on le trouve aujourd’hui à 2000€ tant chez Vandenborre que chez Krëfel ou chez MediaMarkt.

De 5 à 23
En 2017, le P5 n’équipait que cinq téléviseurs haut de gamme du fabricant néerlandais. Cette année, il y en aura 23.
Traduction: la puissance de ce processeur ne sera plus réservée aux modèles les plus coûteux. On le trouvera sur les modèles LED des séries 7303 (43″, 50″, 55″ et 65″), 7803 (49″, 55″, 65″ et 75″), 8303 (49″, 55″, 65″ et 75″) et 8503 (49″, 55″ et 65″) et aussi sur les modèles OLED 803, 873 et 973.

Tous ces modèles bénéficieront évidemment en outre du système exclusif Ambilight.

Philips indique aussi qu’une « sélection de modèles »  (8303, 8503 et OLED 803, 873 et 973) seront compatibles HDR10+.
Cette nouvelle norme est rétro-compatible avec la norme HDR10 actuelle, mais corrige ses faiblesses en évitant la perte de détails dans les scènes sombres et la mise en avant de parties d’images dans les séquences lumineuses.

Notons que le modèle OLED 873 (photo ci-contre) n’est autre que le « grand-frère » du 55POS9002: il lui est identique… mais avec un écran de 65 pouces (165 cm) au lieu de 55 (140 cm). Le top actuel de la gamme sera le OLED 973, lui aussi doté d’un écran de 65 pouces.

Les études de marché montrent que ce sont les écrans de 55 et 65 pouces qui enregistrent les plus fortes progressions au niveau vente.

Android TV et Saphi
Parmi d’autres informations distillées ces derniers jours par Philips, on retiendra l’initiative prise au niveau de la télévision « intelligente » ou « connectée ». Si les modèles moyen et haut de gamme continueront à tourner sous Android TV (version 7.0 pour l’instant), les téléviseurs d’entrée de gamme (Series 6000) se verront dotés de l’interface d’utilisation Saphi. Développée en interne chez Philips, elle est plus limitée en termes de services, mais aussi moins coûteuse que la solution de Google et moins exigeante en terme de puissance. Elle proposera un menu à icônes permettant de sélectionner rapidement des services comme Netflix, YouTube ou encore Amazon Prime.

Et puis le « choc »!
Au terme de la présentation tenue ces derniers jours à Amsterdam, Philips enfin dévoilé une technologie exclusive qui serait compatible avec tous les types de contenu (pas uniquement Ultra HD, mais aussi Full HD): elle apporte un supplément de brillance et de précision tel que l’image d’un actuel téléviseur haut de gamme apparaît presque fade. On ignore encore quand cette technologie – développée par les ingénieurs de Philips et le laboratoire de Gand – sera suffisamment maitrisée pour être intégrée dans des appareils destinés à la vente. A ce stade, elle n’a pas de nom, ni de prix. Mais elle est impressionnante au point de surpasser tout ce que l’on a pu voir chez n’importe quel fabricant. On en saura probablement davantage lors du salon IFA de septembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Catégories