Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Avec le SOFORT, Leica passe à l’instantané, pas à l’originalité.

Leica SOFORTAvec l’édition 2016 de la Photokina qui s’ouvre dans quelques jours à Cologne, le petit monde de la photo est en ébullition et chacun fournit ses armes arguments.

En annonçant son entrée dans le secteur de la photo instantanée, Leica espérait probablement s’octroyer dès à présent une place de choix au rang des stars de l’événement. Mais, sous réserve d’informations complémentaires, on dirait bien que le spécialiste allemand n’a pas vraiment cherché à relancer la flamme des Polaroid d’antan: il s’est contenté de faire produire en Chine un clone plus ou moins original du… Fujifilm instax mini 90 Neo Classic.

Les caractéristiques des deux systèmes semblent vraiment très proches, et, dans le cas de Leica, ne sont pas bouleversantes: objectif Automatik-Hektor équivalent 34 mm en 24×36, ouverture f/12,7, viseur optique avec grossissement 0,37x, flash intégré, mode automatique, retardateur…  La finition serait cependant d’un niveau supérieur et les possibilités un peu plus riches (mode macro). Et quant au papier photo, s’il portera le label rouge bien connu, ce sera le même que celui des appareils Fujifilm.

Le Leica SOFORT (il paraît qu’il faut écrire son nom en lettres majuscules; beeeerk!) est annoncé pour novembre au prix approximatif de 270€. C’est le double de celui de l’Instar mini 90 Neo Classic. Avec le Sofort, Leica passe à l’instantané, pas à l’originalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *