Catégories
Actualité

Huawei se lie à Leica pour mieux contrer Apple et Samsung

  Même s’ils restent solidement accrochés aux deux premières places du marché mondial de la téléphonie mobile, Samsung (21,4%) et Apple (18,7%) doivent sentir le souffle de Huawei derrière eux: avec ses 8,1%, le colosse chinois ne cesse de progresser. 108 millions de smartphones vendus (+44%!), 51,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires et un bénéfice en hausse de 33% en 2015. Toujours l’an dernier, Huawei a vu ses ventes en Europe de l’ouest progresser de 51%, soit beaucoup plus que celles de Samsung (+2%) et d’Apple (+15%), selon IDC. Et 2016 semble partie pour pulvériser ces chiffres. Sur le seul mois de janvier, Huawei a vendu 12 millions de smartphones, un chiffre en augmentation de… 93% par rapport à janvier 2015. Et janvier 2016 était le quatrième mois consécutif au cours duquel l’entreprise vendait plus de dix millions de smartphones.A ce stade, Huawei entend accompagner cette avancée en s’emparant d’une part respectable du fameux créneau des appareils de plus de 400 ou 500 euros, actuellement dominé par le Galaxy S de Samsung et surtout l’iPhone d’Apple. Mais ce trajet est parsemé d’obstacles. La marque n’est pas encore connue du grand-public… qui a d’ailleurs du mal à en trouver la prononciation. Et puis, les produits ‘Made In China’ n’ont pas trop bonne presse chez nous. Comment alors s’imposer? Une des pistes consiste à conclure des partenariats. Comme celui conclu voici quelques mois avec la star du football Lionel Messi.

Ces dernières années, la fonction photo est devenue l’un des principaux terrains d’affrontement entre fabricants de smartphones. Et un gigantesque défi pour les ingénieurs: comment faire entrer la qualité d’un appareil photo compact dans les quelques millimètres d’épaisseur d’un smartphone? Le partenariat entre Huawei et Leica n’a été annoncé que fin février, mais les deux entreprises travaillent ensemble depuis un an. Le résultat de ces recherches a été dévoilé aujourd’hui à Londres. Son nom: P9.

En réalité, ce sont deux modèles que Richard Yu, le CEO de Huawei a présenté. N’hésitant pas, comme à son habitude à les comparer à des produits concurrents (le Galaxy S7 et surtout l’iPhone 6s): le P9 et le P9 Plus.

Avec son écran 5,2 pouces 1080p, le P9 est doté du nouveau processeur Kirin 955 2.5 GHz 64 bits et d’une batterie à haute densité 3000 mAh. De son côté, le P9 Plus bénéficie d’un écran tactile de 5,5 pouces et d’une batterie plus large, de 3400 mAh. Le P9 Plus est également équipé de la recharge rapide double IC, censée offrir six heures de conversation téléphonique après 10 minutes de charge.

Les deux versions du P9 ont un double capteur photo. « L’appareil photo RVB du P9 se concentre sur la capture des couleurs, tandis que l’appareil monochrome excelle à capturer les détails de l’image. Les deux appareils à l’arrière du P9 fonctionnent en tandem pour permettre aux utilisateurs de créer des images avec des détails, une profondeur et des couleurs de pointe. Le P9 excelle en conditions de faible luminosité, car le double capteur photo permet de capturer plus de lumière et de détails. » explique l’entreprise chinoise. A propos des technologies développées ici, Oliver Kaltner, CEO de Leica Camera AG, parle de la création d’un « nouveau standard ». Les deux appareils sont présentés comme aptes à capturer 90% de lumière de plus que le Galaxy S7 et 270% de plus que l’iPhone 6s. A vérifier!

A côté d’autres innovations, les deux smartphones proposent « une architecture de triple antenne virtuelle, conçue pour les utilisateurs ayant besoin d’une connexion fiable et ininterrompue aux réseaux mobiles et au Wi-Fi, pour capter pleinement la puissance de l’Internet mobile, où qu’ils soient dans le monde ». Il y a aussi une version améliorée du capteur d’empreinte digitale.

Minceur, performances, autonomie,… Sur papier, Huawei semble avoir frappé un grand coup. Supérieur en tout cas aux annonces d’Apple ou Samsung depuis un an.

Le prix de la version 32 GB du P9 est 549€. Celui du P9 Plus, 699 €. Le P9 devrait être commercialisé en Belgique dès la mi-avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.