Catégories
Actualité

Bitcasa casse sa promesse

Certains diront que c’est dans l’air du temps en Belgique aussi, mais on a appris ces dernières heures que Bitcasa mettait – brutalement – fin à sa formule commerciale la plus  attrayante: la sauvegarde illimitée dans le cloud.

Bitcasa vieux logoDes formules de sauvegarde dans le cloud, il en existe des tonnes. Mais Bitcasa avait réussi à s’attirer les faveurs de nombreux utilisateurs en proposant à chaque internaute une formule de sauvegarde illimitée pour un montant annuel de 79€ par an. Illimitée: toutes vos photos, vidéos, musiques et autres. Des mégas de fichiers? Pas de problème. Des gigas de contenu? pas de soucis. Des terras de documents divers? Venez seulement. Et de multiples internautes ont foncé.

L’infini, c’est fini!
Mais hier, le couperet est tombé. Officiellement la raison est double: d’une part, il y aurait des vilains pas beaux qui auraient « abusé » de la notion de « illimité ». Autrement dit, c’était illimité tant que cela restait dans certaines limites. Logique, non? Et puis, de toutes façons, explique Bitcasa, il n’y avait guère que 0,1% des utilisateurs qui stockaient plus que 1 To. Pourquoi dès lors continuer à leur offrir ce qu’ils n’utilisent de toutes façons pas? Toujours on ne peut plus logique.

Et maintenant, Bitcasa annonce que les utilisateurs qui continueront à vouloir bénéficier de ses services doivent opter pour une nouvelle formule et télécharger le nouveau logiciel et ce, avant le 15 novembre. Le choix: soit 79€ par an pour un espace de stockage de 1 To, soit 799€ par an (ouille!) pour un maximum de 10 To.

Comme on préfère penser qu’ils ne sont pas malhonnêtes, il faut considérer que les gens de Bitcasa ont fait preuve de beaucoup de naïveté s’ils n’ont pas imaginé qu’en proposant une offre « illimitée » certains seraient tentés de les prendre au mot. Maintenant, alors que notre mémoire numérique croît sans cesse, il aurait peut-être été utile de proposer une formule intermédiaire entre 1 et 10 To. Et peut-être chercher à fidéliser ceux qui avaient « joué le jeu » en leur proposant une offre spécifique. Dans tous les cas, cette attitude n’est pas de nature à favoriser la confiance dans le cloud ni dans les entreprises inconnues qui débarquent avec une offre séduisante.

ZoneramaA toutes fins utiles, on notera que cette annonce tombe alors qu’un autre service, Zonerama, propose à son tour un espace de sauvegarde réservé aux photos et illimité. On ne sait pas jusqu’à quand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.