Catégories
Actualité Canon Non classé Photo Samsung Sony

Selon Canon, ceci n’est pas un compact

8.600 unités vendues en Belgique en 2010, près de 14.000 l’année dernière (une progression de 60,3%) et, pour 2012, des prévisions qui portent sur plus de 20.000 appareils: le phénomène des appareils photo numériques compacts à objectifs interchangeables (COI; aussi appelés « hybrides ») ne se dément pas.

Dans un marché aussi concurrentiel que celui de la photo, aucun fabricant ne peut se permettre d’ignorer de tels chiffres. Or, jusqu’à présent, le secteur des COI, initié par Panasonic en 2008 (Lumix DMC-G1), se partageait essentiellement entre ce dernier, Samsung, Sony, Nikon, Pentax et Olympus.

Tous les grands noms du marché photo, sauf Canon.

Le fabricant japonais n’est pas connu pour passer à côté des opportunités commerciales. La question n’était donc pas de savoir si Canon allait proposer un COI, mais quand. Réponse: aujourd’hui, 23 juillet 2012.

En réalité, voilà plus d’un an que Canon peaufine son offensive. En coulisses, bien sûr.

Selon le message officiel, l’entreprise ne souhaitait pas proposer un « compact ». A l’entendre, il ne s’agit donc pas de mettre le tout nouveau EOS M dans la même catégorie que les Panasonic Lumix G, la gamme Olympus Pen, les Nex de Sony, les NX de Samsung, le Pentax Q ou encore le Nikon 1. La différence majeure? Sur le plan de la qualité d’image, l’EOS M serait exactement au même niveau que l’EOS 650D, un modèle reflex, dont il reprend d’ailleurs le capteur et le menu. Même si l’EOS M est 35% plus petit et 50% plus léger que l’EOS 650D, il est doté du même capteur APS-C 18 millions de pixels. Parmi ses autres caractéristiques, on notera le processeur Digic 5, un mode rafale de 4,3 images/seconde, un écran tactile de 7,7 pouces, un système de nettoyage du capteur, la possibilité de filmer en vidéo Full HD 1920 x 1080p avec un son stéréo,…

Des caractéristiques de haut niveau pour un appareil que Canon positionne comme un « vrai » EOS.

Si des optiques spécifiques ont été conçues pour lui, l’EOS M pourra aussi, via un adaptateur (Mount Adapter EF-EOS M), exploiter l’ensemble des objectifs développés depuis des années pour les appareils reflex EOS (EF).

Annoncé sur le marché pour la deuxième quinzaine de septembre, l’EOS M sera proposé en trois kits ayant en commun le boîtier nu et le flash (90EX):

KIT1: camera + 18/55 + 22 + 90EX: 1199€
KIT2: camera + 22 + adapter + 90EX: 1119€
KIT3: camera + 18/55 + 90EX: 969€

Des prix plutôt élevés par rapport à la concurrence (on trouve de premiers modèles de Nikon 1 entre 400 et 500 euros),… mais une fois encore, Canon ne présente pas l’EOS M comme un « simple » hybride. Et il semble confiant dans ses chances: pour lui, c’est sûr, l’EOS M va devenir le numéro 1. Optimisme ou réalisme?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.