Catégories
Actualité Apple Economie iPad iPhone Mac Microsoft Surface

Ambiances variées chez Apple, Microsoft et Yahoo

FlèchesApple, Microsoft et Yahoo ont rendu public leurs résultats financiers pour le deuxième trimestre de l’année.

Si on était à l’école, on dirait de Microsoft qu’il a reçu un mauvais bulletin. L’entreprise a enregistré 3,2 milliards de pertes pour la période avril-mai-juin, qui clôture son année fiscale. Rassurez-vous quand même: au total de cette année fiscale, les résultats sont positifs avec un bénéfice de 12,19 milliards de dollars. Ouf! Même si cela représente un recul de 45% (!), on a eu peur pour Bill Gates. La perte s’explique par les charges liées à la reprise de Nokia, le peu d’intérêt suscité par Windows (avant l’arrivée de la nouvelle cuvée le 29 juillet: Windows 10) et la réduction des effectifs. D’un autre côté, les résultats positifs de Microsoft sont dopés par le succès de ses formules de cloud et le succès de sa tablette Surface 3, dont les ventes ont totalisé 888 millions de dollars, une progression de 117%.

De son côté, et toujours pour le deuxième trimestre, Yahoo enregistre une perte de 21,6 millions de dollars alors que l’an dernier, pour la même période, elle avait dévoilé un bénéfice de 269,7 millions de dollars.

Du côté d’Apple, on se félicite de la forte progression du chiffre d’affaires: +32,5%. Ce boum est favorisé par deux axes: l’iPhone et la Chine. A lui seul, ce pays représente près de 27% des 49,6 milliards enregistrés pour avril à juin par l’entreprise à la pomme. De son côté, l’iPhone a conquis 47,5 millions de clients. C’est moins qu’au premier trimestre, mais c’est beaucoup plus qu’au second trimestre 2014. Dans le même temps, Apple a vendu 4,79 millions de Mac, un chiffre en progression de 8,6%… dans un marché global qui perd 12%.
L’iPad a représenté 4,5 milliards de dollars. La tablette s’est vendue à 10,93 millions d’exemplaires contre 13,27 millions en avril-juin 2014: c’est 17,6% de moins. Et l’Apple Watch? Pas de chiffres officiels. Ce qui laisse supposer qu’ils ne sont pas franchement excitants. Tout juste sait-on que les ventes de la smartwatch ont été supérieures à ce qu’avaient connu la première génération d’iPhone et d’iPad. L’Apple Watch a généré à elle seule un chiffre d’affaires avoisinant le milliard de dollars. Si l’on part d’un prix moyen de 500 dollars, on peut en supposer que les ventes ont tourné autour des deux millions d’exemplaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.