Catégories
Actualité Apple Dyson Huawei IFA iPhone Smartphone

A Berlin, IFA bien

IFA 2015La grand-messe annuelle de l’électronique se tient actuellement à Berlin. Et malgré la crise, l’édition 2015 restera comme un assez bon crû, avec son lot de nouveautés et de tendances. Il est vrai que ce salon européen vaut autant parce qu’on y voit que par certaines absences. Ainsi, l’une des vedettes de l’édition 2014 avait été l’aspirateur-robot de Dyson, le 360 Eye. Depuis, l’appareil est sorti en Asie. Mais toujours pas chez nous. Et à Berlin, il était tout simplement invisible, signe qu’il n’arrivera probablement pas dans nos magasins avant 2016…
Huawei Mate SL’IFA, c’est un rendez-vous auquel les grands noms de l’électronique se doivent de répondre (même si l’un d’eux, Apple, n’est jamais présent). Avec des produits, avec des concepts ou avec des annonces. Avant même l’ouverture de la manifestation, Huawei avait par exemple convié la presse à découvrir son nouveau smartphone vedette, le Mate S. C’est un bel appareil, doté de nombreuses fonctionnalités et idées intéressantes, et qui pousse loin l’exploitation tactile de l’écran. Mais la nouveauté plus spectaculaire du Mate S, c’est sans conteste son écran « Force Touch », autrement dit, sensible à la pression. Visiblement, l’entreprise chinoise ne sait pas encore très bien comment utiliser cette nouvelle voie: elle a d’ailleurs lancé un appel aux idées! Mais elle en a dévoilé une: le Mate S peut jouer les balances de précision. Il suffit de poser un objet dessus pour en connaître le poids. Bon, ce n’est pas un pèse-personne, non plus, mais pour peser un document ou un objet de moins de 400 grammes, ça devrait le faire. Pourquoi ce conditionnel? Parce que l’appareil n’existe pas encore. A l’état de prototype, oui, sûrement, mais pas plus. Si le Mate S arrivera dans nos magasins d’ici la fin du mois (349€ pour la version 32 Go, 699€ si vous en voulez 64), il s’agira de la version « normale » de l’appareil. Configurée en 128 Go de mémoire, la version Force Touch sortira plus tard et sera proposée à un prix encore inconnu à ce stade. Dans le cas de Huawei, l’annonce n’avait qu’un but: faire parler de soi comme étant le premier fabricant au monde à avoir annoncé un appareil avec un tel écran. Il fallait aller vite. Mercredi, le 9 septembre 2015, Apple devrait dévoiler un ou plusieurs modèles d’iPhone et il se murmure que la version haut de gamme serait dotée d’un écran Force Touch. Et là, en revanche, on risque de savoir le jour même tant la date de commercialisation (au moins dans de premiers pays) que le prix… Reste que le fabricant chinois a officialisé ses ambitions à Berlin: devenir le numéro un du smartphone Android d’ici 5 ans. Pas sûr que Samsung lui déroule le tapis rouge!

Si Samsung a profité de l’audience médiatique de Berlin pour se positionner sur le créneau de l’Internet des Objets et de la maison connectée – une façon comme une autre de dire: « Je suis ne numéro un mondial de l’électronique de loisirs, c’est moi le patron, voilà comment les choses vont se passer » -, elle a été un peu moins présente sur le plan des nouveautés. Mais tout est relatif. A travers un stand immense où il était difficile de savoir où il fallait regarder tant il y avait des lumières et des scintillements partout – et puis du monde, du monde,… – l’entreprise coréenne a dévoilé ce qui semble devoir être le premier lecteur de Blu-ray Ultra HD au monde. L’objet est baptisé UBD-K8500… et vous ne devriez pas pouvoir le trouver de sitôt dans les rayons. De toute façon, il n’y a pas encore de disques. Mais la Fox, notamment, a confirmé qu’elle y travaillait.

L’arrivée de contenus UHD ferait du bien à nos yeux et aux chiffres de l’industrie. C’est qu’à ce jour, à part les images qu’il capture lui-même, le consommateur belge n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Netflix et Amazon -présentés initialement comme ceux qui allaient « amorcer la pompe » et convaincre le public de la beauté de ce type d’images – sont toujours aux abonnés absents dans notre pays. Or, les téléviseurs Ultra HD constituent la nouvelle vague porteuse pour les spécialistes que sont Samsung, Philips, LG et autres Sony. Sans oublier Panasonic. Mais l’entreprise japonaise, qui a longtemps dominé le marché, ne semble plus décidée à se donner les moyens pour récupérer son trône. Certes, à Berlin, elle a dévoilé un téléviseur basé sur la technologie OLED et elle possède toujours une gamme d’appareils photo, de caméscopes et d’appareils audio (Technics: le retour!) parfois très impressionnant. Mais cela ne suffit pas. Selon nos informations, sa part de marché des téléviseurs en Belgique serait tombée à moins de 6%. En revanche, toujours à l’IFA, elle semblait accorder une très grande importance à sa gamme de petit et de gros électroménager. Comme si, progressivement, le « blanc » prenait le pas sur le « brun ».

A suivre…

 

 

 

Une réponse sur « A Berlin, IFA bien »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.