Catégories
Samsung Smartphone

Avec le Galaxy S21, Samsung joue la carte de la vidéo

14 janvier 2021 – Samsung a dévoilé aujourd’hui trois versions de son nouveau smartphone fleuron: le Galaxy S21. Et il s’attend à en vendre beaucoup.

Bilan 2020: bof! Quoique…

Est-ce parce que nous sommes restés bien plus à la maison en raison de la pandémie et que le besoin d’un smartphone s’est moins fait ressentir? Si on ne dispose pas encore de chiffres officiels quant aux ventes de téléphones mobiles en 2020, tout indique qu’ils devraient marquer une baisse. On parle de 8 à 10%. Cette remarque vaut aussi pour la Belgique (et peut-être plus encore, de nombreux achats en ligne ayant privilégié des plateformes étrangères) et pour la plupart des marques. Mais certains s’en sortent mieux que d’autres. Samsung aurait ainsi augmenté ses ventes en Belgique (peut-être notamment au détriment de Huawei) et y aurait porté sa part de marché à environ 50%. Parallèlement, ses ventes de tablettes auraient progressé de 7%.

Satisfait des ventes du Galaxy S20, le fabricant sud-coréen table aujourd’hui sur une forte attente des consommateurs pour son successeur. « Elle serait deux à trois fois plus importante » glisse le porte-parole de l’entreprise. Une attente justifiée? Voici le profil des trois appareils. Précision: chacun est 5G, exploite le processeur Exynos 2100 et sera disponible en magasin à partir du vendredi 29 janvier.

De droite à gauche: Galaxy S21, Galaxy S21+ et Galaxy S21 Ultra.

Galaxy S21

Annoncé à 849€, le Galaxy S21 est équipé de 8 Go de Ram, d’une batterie 4000 mAh, d’un zoom 30 X et d’un écran Dynamic AMOLED FHD+ de 6,2 pouces (421 ppp) avec taux de rafraichissement 120 Hz. Samsung précise qu’il « ajuste automatiquement la vitesse de trame en fonction du contenu que vous regardez (NDLR: de 48 à 120 Hz). L’écran ménage également vos yeux grâce à la nouvelle fonction Eye Comfort Shield. Le filtre de la lumière bleue s’ajuste automatiquement en fonction de l’heure de la journée« .
Mais c’est surtout la partie photo/vidéo qui attire l’attention. D’ailleurs, dans sa communication pour la presse à propos du Galaxy S21, Samsung n’a montré que la face arrière. Seule chose à y observer: la section photo qui comprend trois objectifs…


Les vlogeurs vont particulièrement apprécier la possibilité d’enregistrer simultanément les images capturées par les caméras avant et arrière. Soit en écran partagé, soit avec image incrustée. Un autre mode permet à l’utilisateur de jouer au réalisateur. En jouant de trois boutons qui s’affiche sur la droite de l’écran, la fonction Director’s View permet de passer très confortablement d’un objectif à l’autre et d’ainsi dynamiser un enregistrement sans attendre un montage en post-production. Ajoutons aussi la fonction 8K Video Snap qui permet de sélectionner une image précise d’un tel enregistrement et de l’utiliser comme fichier haute résolution (33 Mo).

Avec « Multiple mic recording », il suffit que l’interviewé (par exemple) utilise des oreillettes Bluetooth – comme les Galaxy Buds Pro: voir ci-dessous – pour permettre d’enregistrer à volume de voix similaire l’interviewer (derrière l’objectif) et l’interviewé.

Annoncé à 849€ avec 128 Go de stockage ou 899€ avec 256 Go, le Galaxy S21 s’avère séduisant. Il devrait voir ses ventes dépasser celles des deux autres modèles.

Galaxy S21+

Vu leur nombre de points communs, on va plutôt évoquer ici les principales différences entre le Galaxy S21+ et son « petit frère ». La première touche à l’écran: il atteint ici 6,7 pouces (394 ppp) tandis que la batterie est de 4800 mAh. Dans sa version 128 Go, le Galaxy S21+ sera commercialisé au prix de 1049€. Rajoutez 50€ pour la version 256 Go (1099€).

200€ pour un écran un peu plus grand et une batterie de capacité supérieure? A notre avis, et même s’il s’agit également d’un très bel appareil, ce Galaxy S21+ est probablement le moins intéressant des trois nouveaux modèles.

Galaxy S21 Ultra

Rajoutez encore 200€ au prix du Galaxy S21+ et vous tenez celui du Galaxy S21 Ultra. Mais là, les différences se marquent davantage. Ici, l’écran WQHD+ atteint 6,8 pouces et bénéficie d’un taux de rafraichissement qui s’adapte automatiquement de 10 à 120 Hz. La luminosité maximale atteint 1500 nits. L’appareil prend en charge la norme WiFi 6E et voit la capacité de sa batterie monter à 5000 mAh.

La section photo du Galaxy S21 Ultra comprend 4 objectifs – ultra grand-angle, grand-angle et double téléobjectif – et un capteur 108 MP. C’est aussi le premier smartphone Galaxy qui permet d’enregistrer en vidéo à 60 images par seconde en qualité 4K avec tous les objectifs (avant ou arrière). Et Samsung aurait sensiblement amélioré la fonction Bright Night dédiée à la prise de vue en faible luminosité. A vérifier!

Tiens, voilà le S-Pen

Jusqu’à présent réservé à la gamme Galaxy Note (et à la tablette Galaxy Tab), le S-Pen devient pour la première fois disponible sur un modèle Galaxy S. Précision importante: il s’agit d’une option. Et ici, le stylet ne se rangera pas dans le corps de l’appareil, mais dans un étui de protection. Et il existera dans deux versions. Dans un premier temps, seule la « Standard » (stylet passif, sans Bluetooth Low Energy) sera disponible, au prix de 69€. Pour la version Pro, il faudra patienter.

Le Galaxy S21 Ultra sera vendu à partir de 1249€ (12 Go de Ram et 128 Go de stockage). Autres versions: 12/256 Go (1299€) et 16/512 Go (1429€).

Comme à son habitude, Samsung entend encourager ceux qui n’hésiteront pas à précommander ce smartphone avant sa mise sur le marché (29 janvier): ils recevront gratuitement les nouveaux écouteurs Galaxy Buds Pro, d’une valeur de 229€.

Samsung s’attaque aux AirPods Pro

« Ils ne remplacent aucun des deux autres modèles d’écouteurs de notre gamme: ils s’y ajoutent et visent les audiophiles« . Le porte-parole de Samsung ne le dit pas ouvertement, mais son propos est clair. Avec les nouveaux Buds Pro, l’entreprise sud-coréenne entend marcher sur les plates-bandes des AirPods Pro d’Apple (dont on susurre qu’une nouvelle version pourrait voir le jour d’ici avril). Avec, comme premier argument de poids, un prix sensiblement plus doux: 229€. Reste qu’ils ne sont pas compatibles avec iOS, mais uniquement avec Android (à partir de 7.0).

Chacun des deux écouteurs est doté d’un woofer de 11 mm, d’un tweeter de 6,5 mm, d’une technologie pour réduire les effets du vent (« Wind Shield ») et de trois micros dont un qui dispose d’un rapport signal sur bruit (SNR) qualifié de « élevé ».

Et puis, Samsung affirme que « les Galaxy Buds Pro possèdent les fonctionnalités de suppression du bruit ambiant les plus intelligentes de tous les écouteurs sans fil« . Ils permettraient de réduire le bruit ambiant jusqu’à 99%. Mais ils ne serait pas nécessaire de changer le réglage ou de les retirer des oreilles pour entamer un dialogue: « les écouteurs reconnaissent quand vous parlez, par exemple, et passent automatiquement de l’amplification au filtrage des sons en fonction de la situation« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *