Catégories
Actualité Economie Samsung Sony

Départ chez Sony, retour chez Samsung

Au revoir Kaz Hirai, rebonjour Lee Jae-yong: départ chez Sony, retour chez Samsung.

Dès le 1er avril 2018, le PDG du fabricant japonais sera remplacé à la tête de l’entreprise par le directeur financier, Kenichiro Yoshida.
Durant ses 6 ans à la direction, Kaz Hirai aura initié l’approche « One Sony ». Objectif: faire travailler ensemble toutes les composantes du groupe: audio, vidéo, téléphonie, cinéma, jeux vidéo,…
L’entreprise est en bien meilleure santé aujourd’hui qu’elle ne l’était en 2012. Sous la direction de Kaz Hirai, le groupe a renoué avec les bénéfices en 2015. Le prix payé est cependant lourd: Sony a cédé son activité PC (la gamme Vaio), a revu sa stratégie en TV et n’a pas cherché outre mesure à concurrencer Apple, Samsung et Huawei dans le secteur des smartphones. En revanche, il est parvenu à faire profiter cette même division de l’expertise de Sony en photo. Et, dans les jeux vidéo, la PlayStation maintient sa domination sur la Xbox de Microsoft. Agé seulement de 57 ans, Kaz Hirai a surpris par cette annonce. Il va devenir « chairman » de Sony.

Et pendant ce temps, à Seoul…
Lee Jae-yong, l’héritier de l’empire Samsung est sorti de prison aujourd’hui. Une cour d’appel a en effet réduit sa condamnation pour corruption, détournement de fonds et parjure de 5 ans à 2,5 ans… puis l’a suspendue. Mais la décision n’est pas forcément vue par la population comme une preuve de l’indépendance de la justice dans le pays. Initialement menacé de 12 années derrière les barreaux, Lee Jae-yong aurait été impliqué dans la remise d’une somme d’environ 6,6 millions de dollars à une certaine Choi Soon-sil, une proche de l’ancienne présidente du pays, Park Geun-hye. A la suite de cette affaire, elle avait fait l’objet d’une procédure de destitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.