Catégories
Actualité Internet mobile Orange Proximus Telenet

Orange met fin aux limites

Pour ceux qui sont prêts à débourser au moins 40€ par mois, Orange met fin aux limites. A partir du 12 février, l’ex-Mobistar proposera le « premier abonnement mobile doté d’un volume de data mobile illimité en Belgique ».
L’accès à Internet ne sera pas le seul à voir ses limites disparaître: ce sera aussi le cas des SMS et des appels. Cette possibilité sera proposée dans les actuels plans tarifaires Aigle d’Orange: Aigle et Aigle Premium.
Les clients abonnés à l’une de ces formules n’ont rien à faire: « l’abonnement mobile passera automatiquement en illimité dès le 12 février. Les abonnements mensuels Aigle et Aigle Premium augmenteront de 1 € à partir du 13 mars et coûteront respectivement 40 € et 61 €/mois« .

Grande nouvelle? Oui! Et non.
A y regarder un peu plus attentivement, on découvre en effet que les adeptes de l’un de ces deux plans bénéficieront « de 20 GB/mois de data mobile sur le réseau 4G haut débit de grande qualité d’Orange ». 20 GB? C’est beaucoup, vraiment beaucoup. Et même probablement beaucoup plus que ce dont la plupart des utilisateurs ont réellement besoin. Mais n’est-ce pas aussi une… limite? Et c’est là qu’est l’astuce. Comme indiqué sur le tarif officiel affiché ci-contre, on parle de « 20GB à vitesse maximale ».

Celui ou celle qui aura atteint ce quota pourra continuer à surfer « sans aucune limite« … à une vitesse réduite de 512 Kbps. Selon Orange Belgium, elle serait « confortable » et permettrait « aux clients de consulter leurs e-mails, d’utiliser leurs réseaux sociaux, de regarder des vidéos sur YouTube« . Cela, c’est pour la Belgique. Lorsqu’ils voyageront dans les pays de l’Union européenne, « les clients pourront surfer sans aucune limitation de vitesse à 0,0072 €/MB après avoir dépassé 20 GB de volume de data mobile« . Prudence, donc.

Envie d’en savoir plus? Il suffit de surfer sur www.orange.be/fr/surfillimite. Mais peut-être pas tout de suite. Ce mercredi matin (7 février 2018, 9h00), ce lien aboutit à une « Page not found » où s’affiche le message « Désolé, cette page est introuvable ». On n’est pourtant pas le 1er avril.

Reste maintenant à voir comment Proximus et Telenet/Base vont réagir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.