Catégories
Motorola

Motorola relève le Defy avec Bullitt

17 juin 2021 – Onze ans après le premier modèle de la série, un nouveau Motorola Defy arrive sur le marché.

Flashback

En 2010, Motorola ajoutait à sa gamme le Defy, un smartphone renforcé, répondant à la norme IP67 (qui avait été définie un an plus tôt). C’était le premier téléphone mobile tournant sous Android à être résistant à l’humidité et à la poussière.
Par la suite, le fabricant américain allait encore lancer le Defy+, le Defy XT, le Defy Mini et le Defy Pro. Et puis la série s’arrêta (tandis que Motorola était acheté par Google, puis revendu à Lenovo).
Jusqu’à aujourd’hui.
Cette fois, Motorola n’a pas travaillé seul: il a collaboré avec Bullitt dans le cadre d’un partenariat à long terme. Cette entreprise britannique serait le plus grand fabricant mondial de smartphones renforcés. C’est elle, par exemple, qu’on retrouve à la source des téléphones mobiles estampillés CAT (pour Caterpillar) ou Land Rover.

Un smartphone sur 3 est cassé

Le nouveau Motorola Defy répond à un constat: 34 % des consommateurs ont cassé ou endommagé leur smartphone au cours des trois dernières années (source: Motorola). La réparation de l’écran, quand elle est possible, pourrait coûter dans les 150 euros. Mais l’écran n’est pas le seul à risquer les problèmes. Et la facture peut alors grimper bien plus haut. Un montant de 275€ ne serait pas exceptionnel. En outre, au-delà du coût de la réparation, il y a les désagréments qui en découlent: perte de temps, inaccessibilité momentanée, etc. De quoi – peut-être – encourager tout un public à être potentiellement intéressé par un appareil « testé pour résister aux conditions de la vie réelle« .

La cible

Quel est ce public? Selon Motorola, la cible se répartit en trois grandes catégories. Le fabricant pense d’abord aux amateurs de sports et d’action. Puis aux parents pris par le travail, aux personnes âgées et aux étudiants de niveau supérieur. Et enfin à tous ceux dont l’occupation professionnelle et la mobilité multiplient les situations à risques: représentants, travailleurs nomades, ouvriers et responsables de chantiers, architectes,…

Eau ou chute? Même pas peur!

Le Motorola Defy est étanche (IP68): il peut être immergé à une profondeur de 1,5 m jusqu’à 35 minutes. En cas d’immersion dans de l’eau de mer, le fabricant conseille de rincer l’appareil dans de l’eau douce, y compris la prise audio et le connecteur USB. Pour éviter toute corrosion due au sel.

Le smartphone est censé résister à des chutes jusqu’à 1,8 m de hauteur et est certifié conforme aux normes militaires (MIL SPEC 810H). En outre, indiquent Motorola et Bullitt, il a été soumis à des tests de résistance à des températures extrêmes (de -25 ºC à + 55 ºC) ainsi qu’à des essais de vibration et d’impact.
Bullitt évoque la chute du toit d’une voiture ou d’une poche, le café renversé ou encore l’oubli au soleil. Et il précise que le Motorola Defy « peut-être lavé aussi souvent que nos mains ». Enfin, l’appareil est fourni avec une lanière pour en limiter les risques de chute… ou de perte.

Bullitt apporte ici ses quelque 12 ans d’expérience et des technologies spécifiques. Qui s’ajoutent à celles de Motorola. Car le grand défi de ce type d’appareil n’est pas tant de résister aux chocs. C’est d’y parvenir avec un smartphone conforme aux critères technologiques d’aujourd’hui.

N’attendez pas une Ferrari

Alors, bien sûr, il ne faut pas imaginer trouver dans le Motorola Defy un concurrent à l’iPhone 12 ou au Galaxy S21. D’ailleurs, il tourne sous le « vieux » Android 10. Mais telle n’était pas l’intention de départ. Un problème de timing et de Covid, selon la réponse officielle. La mise à jour vers Android 11 est promise et planifiée: c’est pour dans quelques semaines.

Sur le plan esthétique, c’est plutôt réussi. On n’a pas l’impression d’un mastodonte. Derrière un écran HD+ de 6,5 pouces, l’appareil intègre 4 Go de Ram et 64 Go de stockage (extensible via carte microSD), une batterie 5000 mAh et un bloc photo avec un capteur principal de 48 MP. On l’a compris: on n’est pas ici dans le haut de gamme. Mais le prix ne l’est pas non plus: 329€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.